Marchés français ouverture 8 h
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2151
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 464,16
    -143,64 (-0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 513,93
    +1 271,26 (+523,84 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

Le Private Equity, ce nouveau placement qui peut rapporter gros

·1 min de lecture

L’investissement dans le “non coté” rapporte en moyenne 11% par an, soit 20 fois plus que le Livret A ! Ce type de placement reste toutefois très risqué. Les détails à connaître avec les invités de notre émission “Le grand rendez-vous de l’épargne”, Grégoire Sentilhes, de Nextstage, et Benjamin Paternot, de Bpifrance.

Parier sur les “champions cachés” de l’économie. Voilà ce que proposent les fonds investis dans des entreprises “non cotées”, qui sont majoritairement des entreprises de taille moyenne (les ETI), ainsi que des PME, en recherche de capitaux pour se développer. Ce type de placement, aussi baptisé “Private Equity”, suscite de l’intérêt partout dans le monde. “La Chine a annoncé vouloir faire éclore 13.000 entreprises de cette catégorie !”, indique ainsi Grégoire Sentilhes, président fondateur de la société de gestion Nextstage, et invité de notre émission “Le grand rendez-vous de l’épargne” (Capital / Radio Patrimoine). Soutenir de telles entreprises, c’est d’ailleurs l’une des missions de la Banque publique d’investissement (Bpifrance), notamment par le biais de fonds spécialisés. “Nous travaillons avec 160 sociétés de gestion, qui pilotent un total de 480 fonds”, précise Benjamin Paternot, directeur exécutif en charge de cette activité chez Bpifrance. 

>> Notre service - Testez notre comparateur de comptes-titres pour faire baisser vos frais de Bourse

Mais quelles entreprises, précisément, sont de la sorte financées ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas que de jeunes pousses, au simple stade du lancement. “Nous avons par exemple pu accompagner Fountaine Pajot, un fabricant de catamarans de croisière qui a vu son chiffre d’affaires bondir de 49 à 200 millions d’euros entre 2015 et 2020”, décrit Grégoire Sentilhes. 

>> A lire aussi - Devez-vous vendre vos (...)

 Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Avis de non-imposition : Qu'est-ce que c'est ? Comment l'obtenir ?
Déclaration de vos revenus cryptos : le guide complet 2021 au programme de la newsletter 21 Millions
Electricité, gaz : comment nos offres vous permettent d'économiser gros par rapport à EDF et Engie
Impôt sur le revenu 2021 : la date de début de déclaration est connue
Code CB dynamique, crédit instantané... ces nouveaux services bancaires qui cartonnent