Prismaflex : détérioration des comptes sur le S1 2012/2013

Les résultats du 1er semestre 2012/2013 de Prismaflex sont impactés par deux facteurs principaux dont l'un est exceptionnel.

La conjoncture économique incertaine entraîne prudence ou attentisme des afficheurs ce qui se traduit par un repli généralisé des ventes de cadres soit -30%.

Le chiffre d'affaires total du Groupe est ainsi en repli de 2,85 ME, malgré une bonne dynamique de l'activité impression.

Ainsi, avec des coûts de structure contenus et une politique de dépenses rigoureuse, le résultat opérationnel courant est positif à 0,25 ME.

Compte tenu de la dégradation de l'environnement conjoncturel sur le marché de l'affichage extérieur et dans une démarche prudentielle, Prismaflex International a décidé de constater sur le semestre une perte exceptionnelle de 3,23 ME de la valeur de son principal goodwill (UGT gérée par la filiale suédoise).

La société aura ainsi comptabilisé en résultat une perte de valeur de 9,4 ME sur deux ans et ramené les écarts d'acquisition de 14,9 ME au 30 septembre 2010 à 6,7 ME au 30 septembre 2012.

Le résultat net avant prise en compte de la perte de valeur est proche de l'équilibre.

Le résultat net pdg est de -3,41 ME.

Le ratio dettes nettes sur fonds propres ressort ainsi à 0,72 contre 0,51 au 31 mars 2012.

Le groupe anticipe une activité sur le second semestre meilleure que celle des six premiers mois.