La bourse ferme dans 4 h 47 min
  • CAC 40

    6 676,59
    -20,37 (-0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 947,21
    -9,32 (-0,24 %)
     
  • Dow Jones

    33 947,10
    -482,78 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0517
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 788,90
    +7,60 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    16 155,67
    -418,89 (-2,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,61
    -10,60 (-2,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,04
    -0,89 (-1,16 %)
     
  • DAX

    14 404,26
    -43,35 (-0,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 544,27
    -23,27 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    11 239,94
    -221,56 (-1,93 %)
     
  • S&P 500

    3 998,84
    -72,86 (-1,79 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2208
    +0,0014 (+0,11 %)
     

"Une prise en otage inacceptable”, l’Assurance maladie s’insurge contre les labos

Pixabay

Mercredi, et après l'annonce des coupes budgétaires dans le projet de loi de finances de la Sécurité sociale (PLFSS), qui prévoirait notamment une coupe de 250 millions d'euros en 2023, les laboratoires ont décidé de ne plus envoyer à partir de ce jeudi les résultats des tests Covid-19 (essentiellement PCR) dans la base de données de la SI-DEP. Pour "envoyer un message" au gouvernement, les laboratoires avaient indiqué que les clients continueraient de recevoir leurs résultats, mais "il n'y aura plus de suivi possible de l'épidémie". De l'autre côté, les laboratoires ne seront plus remboursés par l'Assurance maladie, ce qui serait l'équivalent d'un manque à gagner évalué à 14 millions d'euros par semaine.

Dans un communiqué dévoilé ce jeudi 27 octobre, l'Assurance Maladie explique rejoindre "pleinement" la réaction du gouvernement. "Prendre en otage ainsi le suivi de l’épidémie du Covid-19 est inacceptable au regard du contexte sanitaire et des enjeux de santé publique", lâche Thomas Fatôme, le directeur de la Caisse nationale de l’Assurance Maladie. Avant d'ajouter : "J’en appelle à l’esprit de responsabilité des biologistes sur les territoires." L'organisme a également souhaité apporter des informations supplémentaires quant à la situation des laboratoires ainsi que les discussions engagées pour dégager des économies dans le secteur.

L'Assurance Maladie note que le secteur de la biologie médicale se caractérisait par une "rentabilité financière déjà élevée" avant la pandémie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'inflation accélère en octobre en France
Une meilleure protection contre les impayés de loyer, de généreuses augmentations de salaire pour 2023… Le flash éco du jour
Corruption, détournement d'argent public... la délinquance en col blanc a augmenté de 28% depuis 2016
Déguisé en facteur, l'octogénaire escroquait des femmes âgées
Attention, les arnaques au chantage au site internet piraté sont de retour