Marchés français ouverture 4 h 25 min
  • Dow Jones

    35 490,69
    -266,19 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,84
    +0,12 (+0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 888,23
    -210,01 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1608
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    25 669,62
    +40,88 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    50 712,86
    -1 875,41 (-3,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 410,05
    -64,28 (-4,36 %)
     
  • S&P 500

    4 551,68
    -23,11 (-0,51 %)
     

Le prince Robert de Luxembourg acquiert un nouveau vignoble à Bordeaux

·1 min de lecture

Le patron et propriétaire de la société familiale Domaine Clarence Dillon, agrandit son vignoble de Saint Emilion Château Quintus avec l'acquisition de Château Grand-Pontet.

C'est l'une des figures les plus respectées du vignoble bordelais même si son patronyme le renvoient à ses origines luxembourgeoises. Le prince Robert de Luxembourg, PDG de Domaine Clrence Dillon, un groupe de vignobles qui comprend notamment les très prestigieux de Pessac Léognan, Château Haut-Brion et Château La Mission Haut-Brion, sur la rive gauche de la Garonne, vient d'annoncer l'acquisition d'un vignoble à Saint Emilion (rive droite), le Château Grand-Pontet. Ce Grand cru classé, situé à quelques centaines de mètres du village médiéval de Saint-Emilion va permettre à Clarence Dillon d'agrandir la capacité de son vignoble Chateau Quintus, créé il y a onze ans par le regroupement de deux anciennes propriété. Ainsi agrandi, Quintus s'étend dorénavant sur 45 hectares dont 42 de vignes.

A l'occasion de cette acquisition, Robert de Luxembourg annonce la nomination de Mariette Veyssière, régisseuse de Quintus. Issue d'une longue lignée de vignerons, elle a rejoint Quintus en 2013, en charge de la démarche RSE.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles