La bourse ferme dans 1 h 17 min
  • CAC 40

    6 211,02
    +26,92 (+0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 980,69
    +13,70 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    33 854,31
    +177,04 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1962
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 735,80
    -11,80 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    52 961,40
    -33,25 (-0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 361,46
    -14,31 (-1,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,53
    +1,35 (+2,24 %)
     
  • DAX

    15 239,65
    +5,29 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 923,54
    +33,05 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,43
    +34,33 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    4 149,30
    +7,71 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 620,99
    +82,29 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    28 900,83
    +403,58 (+1,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3782
    +0,0029 (+0,21 %)
     

Le prince Harry a trouvé un boulot dans une startup de la Silicon Valley

·1 min de lecture

Après avoir mis un pied dans l'industrie hollywoodienne en signant un contrat avec Netflix à l'automne dernier, le prince Harry — qui vit désormais en Californie avec sa femme Meghan — s'intéresse désormais à la Silicon Valley. Selon le Wall Street Journal, le duc de Sussex va intégrer la startup BetterUp, spécialisée dans le coaching et la santé mentale, en tant que "Chief Impact Officer". L'annonce officielle doit avoir lieu ce mardi 23 mars.

"J'ai l'intention d'aider à créer un impact dans la vie des gens", indique le prince Harry dans un email au quotidien économique. "Le coaching proactif offre des possibilités infinies de développement personnel, de prise de conscience et d'amélioration de la vie en général." BetterUp compte des grandes entreprises américaines parmi ses clients et est valorisée à 1,7 milliard de dollars grâce à sa dernière levée de fonds en date de février, selon Crunchbase.

Le DG de l'entreprise, Alexi Robichaux, affirme au Wall Street Journal que le rôle du prince Harry sera "important et substantiel", sans toutefois donner de détails sur le nature du contrat ni sur une possible rémunération. Il n'aura pas d'employés sous sa direction ni de supérieur à qui rendre des comptes, précise Alexi Robichaux, mais le membre de la famille royale britannique participera aux décisions sur la stratégie des produits et les contributions caritatives de la startup.

Il devrait également prendre la parole publiquement sur les sujets relatifs à la santé mentale, assister (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cette photo montre des champs magnétiques tourbillonnant autour d'un trou noir
AstraZeneca précise que son vaccin contre le Covid-19 est efficace à 76%
Bientôt un filtre anti-pornographie sur les smartphones dans l'Utah ?
Les 10 pays les plus touchés par les cyberattaques en 2020 selon le FBI
Ce nouveau télescope immergé recherche des particules venues de l'espace