Publicité
Marchés français ouverture 5 h 51 min
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    37 682,37
    -874,50 (-2,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0803
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 474,08
    -935,05 (-1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,03
    -31,67 (-2,13 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     

Le prince Harry de retour en Angleterre, une arrivée sous bonne escorte au tribunal

© Pettitt Jordan/PA Wire/ABACA

Le prince est de retour au pays ! Lundi 27 mars, le prince Harry a fait une sortie remarquée dans le centre de Londres, à la Cour royale de justice. Le duc de Sussex a fait le voyage depuis la Californie, où il vit depuis maintenant trois ans, pour assister à la première audience de l'action en justice qu'il a intentée contre l'éditeur Associated Newspapers Limited avec six autres personnalités, pour utilisation abusive d'informations privées.

Lundi matin, le prince Harry a dû se frayer un chemin dans la foule de photographes, gardes du corps et curieux pour entrer dans le bâtiment. Pour autant, celui qui a fui l'attention médiatique et dénoncé à plusieurs reprises le harcèlement des médias n'a pas semblé embarrassé par cet attroupement. C'est donc seul, sans son épouse Meghan Markle, que le duc de Sussex a assisté à la première audience de sa procédure l'opposant au groupe ANL. Action en justice qu'il a lancée en octobre dernier, en groupe, avec six autres personnalités : la baronne Doreen Lawrence, Sir Elton John et son mari David Furnish, Liz Hurley, Sadie Frost et Sir Simon Hughes. Quatre jours d'audience sont prévus.

Leurs avocats ont assuré en octobre qu'ils avaient « pris connaissance de preuves convaincantes et très affligeantes qu'ils avaient été victimes d'activités criminelles odieuses et de violations flagrantes de la vie privée » de la part du groupe ANL, qui publie notamment le tabloïd « MailOnline » et son édition dominicale « Mail on Sunday ». Des enquête...


Lire la suite sur ParisMatch