Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 816,66
    +9,89 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 781,71
    -13,17 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0854
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 127,44
    +1 374,75 (+2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 519,05
    +30,50 (+2,05 %)
     
  • S&P 500

    5 308,46
    +0,33 (+0,01 %)
     

Que sont les primes de participation et d’intéressement ?

© Thibaut Durand

Participation, intéressement … derrière le jargon d’entreprise se cachent en réalité deux dispositifs d’épargne salariale. Tous deux prennent la forme de primes versées aux salariés, mais chacun porte un concept différent.

La participation consiste à redistribuer une partie des bénéfices de l’entreprise avec les effectifs à travers le versement d’une prime. Elle est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés (facultative pour les autres). Tous les salariés peuvent en bénéficier.

L’intéressement, lui, vise plutôt à verser aux salariés une prime lorsque les objectifs de l’entreprise sont atteints. Contrairement à la participation qui est calculée sur les bénéfices, l'intéressement parie sur le travail collectif et la performance des salariés. Sa mise en place est facultative, quelque soit la taille de l’entreprise et bénéficie à l’ensemble des équipes.

Directement sur le compte ou sur un compte d'épargne salarial

Participation ou intéressement, au moment du versement, le salarié peut décider de percevoir la prime sur son compte en banque directement ou bien de la placer sur un compte d'épargne salarial. Dans ce cas, elle sera bloquée durant cinq ans minimum – et exonérée d’impôt. Quant au montant, il peut être le même pour tous les salariée, proportionnel au salaire ou au temps de présence, ou une combinaison de plusieurs critères d'attribution.


Retrouvez cet article sur LeJDD