La bourse ferme dans 6 h 20 min
  • CAC 40

    5 953,61
    +159,46 (+2,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 431,71
    +89,54 (+2,68 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9863
    +0,0036 (+0,36 %)
     
  • Gold future

    1 717,90
    +15,90 (+0,93 %)
     
  • BTC-EUR

    20 194,98
    +608,93 (+3,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,69
    +17,33 (+3,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,25
    +0,62 (+0,74 %)
     
  • DAX

    12 492,40
    +282,92 (+2,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 010,81
    +102,05 (+1,48 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1358
    +0,0038 (+0,34 %)
     

La prime de rentrée sera versée à partir du 15 septembre

© NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Le gouvernement a annoncé ce jeudi que la prime de rentrée sera versée à partir du 15 septembre prochain. Quelque 10,8 millions de foyers sont concernés par cette aide exceptionnelle de 100 euros, plus 50 euros par enfant à charge. Les familles bénéficiant déjà des minima sociaux, comme le RSA ou l’allocation aux adultes handicapés , auront droit à ce coup de pouce, relate l’AFP. D’après le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, les étudiants boursiers sont aussi concernés par cette aide exceptionnelle.

Une « justice sociale »

Il s'agit d'un « gage de solidarité et de justice sociale pour les familles et pour celles et ceux qui sont fortement impactés par l’inflation » débloqué à « un moment clé comme celui de la rentrée scolaire », a ajouté le ministre dans une déclaration transmise à l’AFP. Il a encore indiqué qu’un « versement exceptionnel et complémentaire est prévu d'ici l’automne » pour les personnes « ne bénéficiant pas des minima sociaux et percevant la prime d’activité ». Le montant de cette aide n’a pas encore été détaillé par le gouvernement, mais elle devrait venir s’ajouter à l'augmentation de 4 % de la prime d'activité au 1er juillet.Lire aussi - La loi sur le pouvoir d’achat : premier crash-test à l’Assemblée pour Emmanuel Macron

Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du paquet de mesures de la loi sur le pouvoir d'achat adoptée au début du mois d’août par le Parlement . Un budget de 20 milliards d'euros de dépenses, comprenant notamment la hausse de...


Lire la suite sur LeJDD