Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 637,84
    -128,44 (-0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,29
    +13,19 (+0,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Prime Macron, intéressement, épargne salariale... Tout ce que va changer la future loi partage de la valeur

Olivier Dussopt - Olivier Dussopt - Capture d'écran - @Elysee
Olivier Dussopt - Olivier Dussopt - Capture d'écran - @Elysee

« Aller encore plus loin » que les dernières lois sur le redistribution des gains des entreprises aux salariés. Pour ce faire, le ministre du Travail Olivier Dussopt compte jouer sur plusieurs cartes, citant les « dispositifs d'intéressement, de participation, de versement de la prime de partage de la valeur, d'abondement de plans d'épargne ou d'attribution gratuite d'actions permettent de lier plus directement la rémunération du travail à la performance de l'entreprise ».

Le projet de loi qu'a présenté Olivier Dussopt ce mercredi 24 mai en Conseil des ministres repose sur l'accord national interprofessionnel (ANI) signé le 10 février dernier par les organisations patronales et par 4 syndicats (CFDT, FO, CGC, CFTC) sur 5 à l'exception de la CGT. Le texte qui sera soumis lors des prochaines semaines au Parlement n'est pas encore publié mais le contenu des 15 articles de ce texte ne fait plus l'objet d'aucun suspense. Tour d'horizon des principaux changements à attendre.

Prime Macron en deux fois, et éligible au PEE

La prime Macron, anciennement prime exceptionnelle de pouvoir d'achat transformée en prime de partage de la valeur (PPV) mi-2022, est plus élevée depuis que le plafond a été reboosté : la prime, de 400 à 600 euros en moyenne jusqu'à présent, est passée à 790 euros par salarié en 2022 selon les chiffres du ministère du Travail. Le nombre de bénéficiaires, en revanche, reste constant : 5,5 millions de salariés bénéficiaires en 2022 contre 4 à 5 millions selon les années entre 2019 et 2021.

PUBLICITÉ

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Prix du gaz, chasse aux arnaques, résiliation facile, impôts, immobilier... Tout ce qui change en juin pour votre budget
- Allo Impôt, ChatGPT... 5 aides gratuites de dernière minute pour votre déclaration d'impôts 2023
- Fin des tarifs réglementés du gaz : avez-vous intérêt à quitter Engie pour cette offre à prix fixe d'EDF ?