La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 563,05
    +33,66 (+0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    783,38
    -10,95 (-1,38 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Prime Macron : les députés corrigent un trou dans la raquette

·1 min de lecture

La prime Macron bientôt améliorée. Dans le cadre de l’examen en première lecture du projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2021, l’Assemblée nationale a adopté, ce vendredi 11 juin, un amendement permettant d’élargir à certaines petites entreprises la possibilité de verser jusqu’à 2.000 euros de prime. Pour rappel, le 15 mars dernier, Jean Castex avait annoncé la reconduction exceptionnelle de la prime Macron en 2021. Avec ce dispositif, le gouvernement veut notamment privilégier les travailleurs dits “de la deuxième ligne” (aides à domicile, caissiers, ouvriers du BTP, agents d'entretien...), mais également ceux dont l’entreprise a mis en place un accord d’intéressement.

Ainsi, il est prévu actuellement que les entreprises puissent verser jusqu’à 1.000 euros par salarié, nets d’impôt et de cotisations sociales, entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022. Mais le plafond peut être augmenté à 2.000 euros dans deux situations : soit dans le cas où la branche professionnelle ou l’entreprise s’engage formellement à des actions de valorisation des travailleurs de la deuxième ligne, soit dans le cas où l’entreprise a signé un accord d’intéressement avant le versement.

De fait, cette dernière condition exclut certaines entreprises de moins de 50 salariés qui n’appartiennent pas à une branche prévoyant de revaloriser les travailleurs de la deuxième ligne. En effet, ces dernières optent généralement pour le versement d’une prime de participation, qui consiste à partager les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réforme de l'assurance chômage : le Conseil d'Etat tranchera la semaine prochaine
L'emploi dans le privé a progressé au 1er trimestre
Assurance chômage : l’impact de la réforme, département par département, selon le PS
Votre patron doit-il respecter un délai pour fixer vos objectifs annuels ?
Télétravail : les fonctionnaires bientôt indemnisés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles