Publicité
Marchés français ouverture 7 h 23 min
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,35 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0903
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,01 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 722,44
    -265,64 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 330,78
    +1,28 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     

Une prime exceptionnelle dans l’Éducation nationale ? L’annonce de Gabriel Attal n’en était pas une

Gabriel Attal photographié à l’Élysée le 30 août (illustration)
Christian Liewig - Corbis / Corbis via Getty Images Gabriel Attal photographié à l’Élysée le 30 août (illustration)

POLITIQUE - La déclaration, prononcée au 20 Heures de TF1, a provoqué son petit effet. En annonçant ce jeudi 28 septembre une « prime exceptionnelle de pouvoir d’achat » pour 500 000 enseignants, Gabriel Attal a obtenu un joli écho médiatique : une dépêche publiée par l’AFP, considérée comme un feu vert par de nombreux médias pour relayer l’information.

C’est ainsi que plusieurs titres, dont Le HuffPost, ont vu la sortie du ministre de l’Éducation nationale comme une nouvelle réponse apportée par le gouvernement au pouvoir d’achat des enseignants. Sauf que, comme le souligne ce vendredi 29 septembre Check News, mais aussi le site spécialisé Café pédagogique, ce dispositif interprété comme une nouveauté n’a — en réalité — rien de nouveau.

« Ministre du recyclage »

Dans le détail, la « prime exceptionnelle » évoquée par Gabriel Attal n’est que la confirmation de l’annonce faite par le ministre de la Fonction publique, Stanislas Guérini, au mois de juin. Et celle-ci concerne tous les fonctionnaires touchant un salaire à 3 250 euros brut par mois, et pas seulement les enseignants.

PUBLICITÉ

Le décret d’application de cette mesure date par ailleurs du 31 juillet. « On peut s’interroger sur le choix des mots, “prime exceptionnelle” mais surtout sur l’effet d’annonce. Habile communication ou cynisme ? », interroge le site Café pédagogique. Cosecrétaire générale et porte-parole du syndicat enseignant SNUipp-FSU, Guislaine David n’a guère apprécié cette présentation des choses, en dénonçant le « mensonge » du ministre.

Sophie Vénétitay, secrétaire générale du Snes-FSU, a également regretté l’emballement autour de cette communication, réalisée par le « ministre du recyclage des annonces déjà faites ». Une mauvaise note pour Gabriel Attal, qui avait à cœur de réussir une rentrée particulièrement scrutée. Quant à cette fameuse prime, celle-ci sera versée à l’ensemble des fonctionnaires concernés au mois d’octobre (avec un mois de retard).

À voir également sur Le HuffPost :

Bac et brevet 2024 : philo, grand oral, spécialités… les dates des épreuves et des résultats

Harcèlement scolaire : comment les confiscations des smartphones des auteurs peuvent avoir lieu