Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0034 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    2 336,40
    -0,80 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 714,59
    +2 162,57 (+3,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,39
    -21,71 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,76
    +0,89 (+1,16 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0040 (+0,31 %)
     

Prime carburant : comment obtenir le chèque

UNSPLASH

C'est le retour de l'indemnité carburant. Mais pour l'édition 2024, l'exécutif veut mieux "cibler" les bénéficiaires. Dimanche 24 septembre, le président de la République a annoncé la mise en place d'un chèque de 100 euros pour accompagner les travailleurs face à des prix des carburants qui ne cessent de s'enflammer.

"Ce n'est pas un chèque, c'est un mécanisme qui sera limité aux travailleurs, qui ne dépassera pas ce que l'on appelle les cinq premiers déciles, c'est-à-dire les 50% des Français les plus modestes, et qui sera au maximum de 100 euros par voiture et par an", a expliqué Emmanuel Macron dans une interview diffusée au journal de 20 heures sur TF1 et France 2. "C'est ciblé, on n’aide pas les ménages qui n'en ont pas besoin", a-t-il martelé.

Ce coup de pouce devrait coûter 500 millions d'euros pour aider les 5 millions de foyers éligibles. L'enveloppe budgétaire est déjà prévue dans le projet de loi finances pour 2024, qui sera d'ailleurs présenté en Conseil des ministres mercredi 27 septembre, selon le ministère de l'Économie. "Nous estimons qu'environ 5 millions de personnes pourront la demander parmi les 50% des Français les plus modestes", affirme Bercy au Parisien.

Tout d'abord, le Président souhaite limiter cette aide aux travailleurs ayant besoin d'une voiture pour se rendre sur leur lieu de travail. Ce critère exclut donc les personnes au chômage, les étudiants et les retraités. Ensuite, ces travailleurs doivent avoir un revenu fiscal de référence par part inférieur (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chez Leclerc, le carburant va être vendu à prix coûtant à partir du 29 septembre
Planification écologique : ces autoroutes qui ne verront jamais le jour
Etats-Unis : la note de la dette risque d’être abaissée en cas de shutdown, Moody’s tire le signal d’alarme
La planification écologique selon Emmanuel Macron, la voiture électrique à 100 euros par mois… Le Flash éco du jour
Pour Olivier Dussopt, le “plein emploi” se fera “par le travail”