La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    46 861,81
    -3 460,28 (-6,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Primaire de l'opposition en Hongrie: qui pour battre Viktor Orban en 2022?

·2 min de lecture

Ce dimanche 17 octobre, la Hongrie devrait connaître le résultat de la primaire inédite de l’opposition. Objectif : battre Viktor Orban au printemps 2022 en présentant un front uni. Au premier tour, libéraux, écologistes, socialistes et extrême droite s’étaient affrontés. Cette fois, les hongrois ont à choisir entre deux candidats : une europhile de centre-gauche et un économiste conservateur.

Les Hongrois connaissent bien Klara Dobrev, issue du principal parti d’opposition Coalition démocratique. Passée par le gouvernement hongrois dans les années 2000, elle est depuis deux ans une des vice-présidentes du Parlement européen. Parmi ses propositions : « remettre à plat la constitution », que Viktor Orban a réécrite ces dernières années pour cimenter son pouvoir.

Son point faible : son mari, Premier ministre de 2004 à 2009, aujourd’hui encore vivement critiqué pour avoir dissimulé le mauvais état économique du pays. Malgré cela, Klara Dobrev est arrivée en tête du premier tour le 30 septembre dernier.

À lire aussi : Hongrie: l’eurodéputée Klara Dobrev bien partie pour affronter Viktor Orban aux législatives 2022

Le conservateur Marki-Zay soutenu par le maire écologiste de Budapest

Face à elle pour ce second tour, le conservateur Peter Marki-Zay, catholique pratiquant, père de sept enfants et inconnu jusqu’en 2018. Cet économiste s’était alors imposé aux municipales de sa ville natale, pourtant un bastion du parti au pouvoir. Lors du premier tour des primaires, il est arrivé en troisième position, sans appui financier ni soutien d’un parti.

Le maire de Budapest, un écologiste très populaire mais donné perdant pour le second tour, s'est ensuite désisté en sa faveur - estimant que Peter Marki-Zay « peut unir l’opposition » face à Viktor Orban.

Les fidèles du Premier ministre décrivent cette primaire comme « artificielle » et « moralement discutable ». Un vote que les médias pro-gouvernement ont généralement ignorée, alors que les Hongrois ont été nombreux à y participer.

À lire également : Hongrie: une délégation de l'UE à Budapest pour y évaluer la situation de l'État de droit

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles