La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    6 771,03
    +58,16 (+0,87 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 228,85
    +40,54 (+0,97 %)
     
  • Dow Jones

    35 848,29
    +107,14 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 786,70
    -20,10 (-1,11 %)
     
  • BTC-EUR

    53 541,99
    -1 270,41 (-2,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 492,05
    -13,10 (-0,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,06
    +0,30 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 779,22
    +179,99 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 278,81
    +55,99 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    15 373,99
    +147,29 (+0,97 %)
     
  • S&P 500

    4 595,04
    +28,56 (+0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    +505,60 (+1,77 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,3795
    +0,0026 (+0,19 %)
     

Primaire écologiste : un second tour Jadot-Rousseau, Piolle sèchement éliminé

·2 min de lecture

Dans un scrutin serré, c'est le député européen Yannick Jadot qui sort en tête et affrontrera dans un second tour l'écoféministe Sandrine Rousseau. Le maire de Grenoble Eric Piolle est lui éliminé.

La surprise est venue du score serré entre les quatre principaux candidats. Dans un mouchoir de poche - moins de 6.000 voix d'écart - ce sont Yannick Jadot et Sandrine Rousseau qui se qualifient pour le second tour de la primaire des écologistes, dont la première manche se clôturait ce dimanche 19 septembre. Avec 27,70% des voix des plus de 122.000 inscrits, Yannick Jadot est arrivé en tête de ce vote organisé en ligne du 16 au 19 septembre, suivi par Sandrine Rousseau, avec 25,14% des voix. La députée Delphine Batho avec 22,32% est arrivée troisième mais échoue à se qualifier au second tour. Cruelle désillusion pour le maire de Grenoble Eric Piolle, qui faisait un temps figure de principal concurrent pour Yannick Jadot, éliminé et relégué à la quatrième place avec 22,29%. L'entrepreneur Jean-Marc Governatori est lui crédité de 2,35% des voix.

Les candidats devraient chacun prononcer quelques mots, à partir de 18H00 depuis le même "pavillon des canaux", manière de montrer une famille écologiste plus unie que par le passé. Ce qui n'a pas empêché certains d'organiser leur propre soirée électorale avec leurs soutiens dans Paris. Les pronostics avaient été rendus difficiles par le quadruplement du précédent record d'inscrits pour une primaire écologiste, qui était jusque-là de 32.000 personnes en 2011. "On n'a aucune idée du résultat, vraiment... Tout peut arriver", soufflait-on dans l'entourage de Yannick Jadot. Et le résultat très équilibré entre les quatre premiers candidats lui a donné raison. Fort de son succès aux européennes de 2019, Yannick Jadot, candidat de "l'écologie des solutions", faisait figure de favori.

Face à lui, le duel de la ligne bien ancrée à gauche a penché en faveur de Sandrine Rousseau, infligeant une lourde désillusion au très préparé Eric Piolle. Dans l'équipe de l'écoféministe, on se montrait "assez confiants pour aller au second tour". "La campagne s'est déroulée comme on le souhaitait, on s'est lancés tôt en octobre dernier parce qu'il y a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles