La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 183,05
    +94,03 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Primé à Cannes, le film iranien « Leila et ses frères » interdit de projection en Iran

Anthony Harvey/Shutterstock/SIPA

CINEMA - Selon l’Organisation cinématographique du pays, le film ne peut obtenir un permis de diffusion, compte tenu du « refus » du réalisateur de « corriger » son ouvrage, comme le ministère lui avait demandé

Pas de diffusion en Iran. Le gouvernement iranien a interdit ce mercredi la projection du film Leila et ses frères, qui avait été en compétition en mai pour la Palme d’or au festival de Cannes, a-t-on appris de sources officielles. Le long métrage « a été interdit par l’Organisation cinématographique du pays conformément à la loi », a indiqué le ministre iranien de la Culture, Mohammad-Mehdi Esmaïli, cité par l’agence officielle Irna.

Réalisé par Saeed Roustaee, Leila et ses frères avait participé récemment au festival de Cannes, où il avait reçu le prix FIPRESCI (jury de la Fédération internationale de la presse cinématographique). Ce long métrage de près de trois heures, dresse le portrait d’une famille pauvre au bord de l’implosion, dans un Iran plongé dans une profonde crise économique.

Interdiction « jusqu’à nouvel ordre »

Les autorités cinématographiques iraniennes ont indiqué avoir interdit le film « jusqu’à nouvel ordre » pour avoir « enfreint les règles en participant sans autorisation à des festivals étrangers (…) à Cannes et ensuite à Munich ». Selon l’Organisation, le film ne peut obtenir un permis de diffusion, compte tenu du « refus » du réalisateur de « corriger » son ouvrage, (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Iran : Washington et Athènes appellent Téhéran à relâcher deux pétroliers grecs saisis dans les eaux du Golfe
Iran : Danse mixte et alcool, la police des mœurs arrête 120 fêtards
Iran : Téhéran confirme l’arrestation de deux Français cherchant à « déstabiliser » le pays

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles