Marchés français ouverture 7 h 33 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 532,59
    +290,38 (+1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 309,30
    -206,94 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    708,54
    -26,60 (-3,62 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Sous pression, Trump ratifie le plan de relance de l'économie américaine

·2 min de lecture

Moins d'un mois avant son départ de la Maison Blanche, Donald Trump a effectué une volte-face spectaculaire dimanche soir : le président américain a abruptement ratifié, après des jours de résistance, le nouveau plan de relance économique de 900 milliards de dollars accordant des aides aux ménages et aux petites entreprises.

Moins d'un mois avant son départ de la Maison Blanche, Donald Trump a effectué une volte-face spectaculaire dimanche soir : le président américain a abruptement ratifié, après des jours de résistance, le nouveau plan de relance économique de 900 milliards de dollars accordant des aides aux ménages et aux petites entreprises.

Le locataire de la Maison Blanche a également signé dans la foulée la proposition de loi de financement de l'Etat fédéral, ce qui permet d'éviter la fermeture mardi des services publics.

Ce coup de théâtre soudain est un revirement pour M. Trump, qui a créé mardi dernier un drame politique de toutes pièces en menaçant d'opposer son veto à ce plan d'aides négocié entre républicains et démocrates avec l'assentiment de son ministre de l'Economie et des Finances.

Mais l'expiration samedi à minuit de deux programmes d'assistance fédérale pour 12 millions de personnes ayant perdu leur emploi à cause de la pandémie a changé la donne et forcé le milliardaire républicain à battre en retraite.

D'autant que les critiques ont fusé de tous les bords politiques dimanche, l'enjoignant à agir au plus vite pour éviter un désastre économique et social.

- "Nécessaire" -

"Je ratifie cette législation pour restaurer les allocations chômage, arrêter les expulsions (locatives), apporter de l'assistance aux bailleurs, ajouter des fonds supplémentaires au programme de prêts aux entreprises, permettre aux employés de l'aérien de retourner au travail et donner des fonds substantiels en plus pour la distribution des vaccins", a expliqué Donald Trump, dans un communiqué.

Il attribuait son refus d'apposer son sceau au fait qu'il fallait une revalorisation des chèques d'aide aux familles en difficulté, s'opposant ainsi aux élus de son propre parti républicain et mettant à risque des millions d'Américains.

Cette opposition de dernière minute avait pris de court même dans son propre camp car il a passé son temps, lors des négociations du compromis, à dénoncer des fraudes suppos[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi