La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 157,89
    -1,35 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Sous pression en Chine, Tencent dévoile des résultats trimestriels moroses

Le géant chinois de l'internet Tencent a annoncé mercredi un nouveau repli de son chiffre d'affaires trimestriel, sur fond de restrictions réglementaires en Chine sur les jeux vidéos et le secteur technologique.

Après des années de croissance fulgurante sur l'un des marchés les plus dynamiques et connectés au monde, les entreprises de l'internet en Chine sont désormais sous pression.

Depuis 2020, les autorités se montrent particulièrement pointilleuses sur les questions de concurrence et de données personnelles.

Les principaux acteurs de la tech ont été épinglés à tour de bras, après des années de relatif laxisme, ce qui a déstabilisé le secteur.

Tencent n'a pas été épargné: pour limiter l'addiction aux jeux vidéo chez les plus jeunes, les autorités imposent depuis l'an dernier aux moins de 18 ans une limite hebdomadaire drastique de trois heures pour les jeux en ligne.

Cette mesure pénalise le très populaire jeu multijoueurs de Tencent "Honor of Kings".

Dans ce contexte, le numéro un mondial des jeux vidéo a enregistré un repli de 2% de son chiffre d'affaires trimestriel, à 140 milliards de yuans (19 milliards d'euros).

Au trimestre précédent déjà, Tencent avait enregistré le premier recul de son chiffre d'affaires depuis 2004.

- "Baisse du nombre de joueurs payants" -

Son bénéfice net pour la période juillet-septembre est quant à lui en hausse de 1% sur un an, à 39,94 milliards de yuans (5,4 milliards d'euros). Une progression toutefois bien plus molle que celle de l'an dernier sur cette même période quand ses ventes avaient bondi de 29%.

"Les difficultés du secteur ont entraîné une baisse du nombre de joueurs payants" en Chine, a admis Tencent dans un communiqué.

En juillet 2021, Pékin avait par ailleurs gelé toute nouvelle autorisation de jeu vidéo en Chine, ce qui avait lourdement pesé sur la rentabilité du secteur.

L'octroi de licences a repris en avril, mais Tencent ne s'en est toujours pas vu accorder de majeures.

Signe des difficultés, le groupe de Shenzhen (sud de la Chine) s'est séparé de près de 2.000 salariés, selon un comparatif de ses effectifs avec le trimestre précédent.

Tencent a également annoncé mercredi verser à ses actionnaires un dividende de 19,5 milliards d'euros sous forme d'actions Meituan, réduisant ainsi drastiquement ses liens avec ce champion chinois de la livraison de repas.

- Cap sur l'Europe -

Contrarié dans son pays, le groupe cherche désormais d'autres débouchés, en particulier en Europe où la firme se renforce à coups de prises de participation dans des studios emblématiques.

En septembre, Tencent a ainsi officialisé une montée au capital du géant français Ubisoft.

Tencent est incontournable en Chine grâce à son application WeChat (messagerie, paiement en ligne, réseau social).

Indispensable au quotidien de centaines de millions de Chinois, cette application est présente sur la quasi-totalité des téléphones et sert également de moyen de paiement, dans un pays où l'argent liquide se fait de plus en plus rare.

sbr/ehl/er