La bourse est fermée

Pressenti pour prendre la tête de Renault, Luca de Meo annonce son départ de Seat

1 / 2

Pressenti pour prendre la tête de Renault, Luca de Meo annonce son départ de Seat

C'était devenu un secret de Polichinelle. L'Italien Luca de Meo a annoncé en interne sa démission de la présidence de Seat, selon les sources de Reuters. Une information confirmée un peu plus tard par communiqué de presse.

"Seat informe que Luca de Meo démissionne de son poste de président, à sa propre demande et d'un commun accord avec le groupe Volkswagen", sa maison mère, indique l'entreprise. Le vice-président financier de Seat, Carsten Isensee, va lui succéder.

Un mouvement qui semble précéder son arrivée à la direction générale de Renault, comme attendu depuis plusieurs semaines. Pour la première fois de son histoire, la marque au losange ne serait alors pas dirigée par un Français.

En concurrence avec le patron de Faurecia, Patrick Koller et celui d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, le Milanais d'origine a remporté la mise. Encore fallait-il lever la clause de non-concurrence imposée par le contrat de Volkswagen (maison-mère de Seat). A 52 ans, l'Italien présente un CV impeccable: un diplôme en administration des affaires de l'Université Luigi Bocconi de Milan suivi de 25 ans d'expérience dans l'industrie automobile.

Pur produit de l'automobile

Sa première expérience ? Chez Renault où il deviendra chef de produit avant de rejoindre Toyota Motor Europe. Il est nommé responsable de la marque premium du constructeur japonais, Lexus. En 2002, il rentre au pays où il devient responsable du marketing chez Lancia, propriété de Fiat. Il...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi