La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 884,13
    +873,20 (+3,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1943
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 309,76
    -179,24 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    27 329,69
    -123,19 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    778,11
    -16,22 (-2,04 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

“Le premier travail d’un data scientist, c’est de nettoyer la donnée”

·1 min de lecture

Irène Balmès est data scientist pour Kynapse, société de consei en IA et innovation digitale. Elle a été élue en 2016 “meilleure data scientist de France” lors d’un concours organisé au sein de l’école 42. Invitée du podcasts Big Data, elle nous parle de son métier et de l’importance d’une “hygiène de la donnée”.

En quoi consiste le travail d'un data scientist ?

Irène Balmès : C'est un terme qui est apparu il y a une dizaine d'années au moment où il y a eu de plus en plus de données disponibles, en particulier chez les géants dont on a l'habitude de parler, comme Google ou Facebook. Et devant cette grande disponibilité de données, on s'est rendu compte qu'on pouvait utiliser les algorithmes pour tirer des informations de ces données. En particulier faire de la prédiction et de la prévision de façon bien plus fine que ce qu'on pouvait faire avant. En tirant partie des propriétés statistiques de données, des répétitions qui sont dans les données et qui nous permettent de prévoir de nouvelles répétitions ou de nouvelles similarités.

Ecoutez l’intégralité de l’interview d’Irène Balmès dans ce nouvel épisode du podcast “Big Data” :

Et concrètement alors, qu'est-ce que vous faites de vos journées ? Vous regardez les chiffres défiler façon Matrix ?

Non, désolée de vous décevoir mais je ne lis pas dans la matrice en regardant des tableaux Excel ! Notre premier travail c'est de récupérer les données et de les rendre "propres". C'est un gros travail parce que la donnée elle n'existe pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Natixis échappe à une amende de l’UE pour entente entre banques sur les obligations
Seul depuis plus d'un an, il veille sur un hôtel de luxe new-yorkais
Hydrogène : McPhy envisage de construire une gigafactory à Belfort
EasyJet : des résultats dans le rouge, pas de reprise prévue avant l'été
Cancer : en oncologie, Sanofi va présenter les résultats de ses recherches scientifiques de rupture

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles