Publicité
Marchés français ouverture 40 min
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0734
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    17 999,79
    -112,84 (-0,62 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 473,92
    -405,36 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 426,43
    +8,55 (+0,60 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     

Premier semestre 2023-2024

DERICHEBOURG
DERICHEBOURG

Premier semestre 2023-2024

Résultats satisfaisants dans une conjoncture de marché difficile, perspectives plus favorables pour le second semestre

Le conseil d’administration du 29 mai 2024, présidé par Monsieur Daniel Derichebourg, a arrêté les comptes semestriels au 31 mars 2024.

Des résultats satisfaisants en amélioration relative par rapport aux acteurs du marché, et de bonnes perspectives :

  • L’amélioration des performances du Groupe Derichebourg par rapport à ses concurrents dans une conjoncture de marché difficile ce semestre.

  • Un modèle de développement robuste qui repose sur des atouts solides dont les résultats démontrent la pertinence.

  • Un groupe qui développe ses activités de services : avec une performance remarquable d’Elior group dont le groupe Derichebourg détient 48,3%, avec un retour à la rentabilité et à la croissance de ce dernier, moins d’un an après l’apport de la division Multiservices à Elior Group. La valorisation de la participation du groupe Derichebourg dans Elior Group s’élève au 28 mai 2024 à 435 M€. 

PUBLICITÉ

Daniel Derichebourg, président du conseil d’administration de Derichebourg, a déclaré :

« Dans une conjoncture économique défavorable au secteur dans son ensemble, nos résultats sont plus que satisfaisants. Nous améliorons nos performances relatives par rapport aux principaux acteurs du marché. La diminution de l’EBITDA courant sur ce premier semestre est inférieure en pourcentage à celles observées chez les principaux concurrents cotés du groupe. Cela montre bien la robustesse et la pertinence de notre modèle. J’ai confiance en nos perspectives, avec notamment un marché du recyclage porteur dans le cadre de la transition écologique et du développement de l’économie circulaire, des équipes expérimentés, réactives et impliquées et surtout un modèle. »

Abderrahmane EL AOUFIR, Directeur Général du Groupe Derichebourg, commente :

« Le groupe a rencontré une une conjoncture difficile au premier semestre et a fait face à un évènement exceptionnel, aujourd’hui surmonté. La dynamique est cependant positive avec un deuxième trimestre en progression par rapport au précédent et des résultats que nous entendons améliorer dans la durée. Ce qui nous permet de regarder vers l’avant fort d’un actif industriel de qualité exceptionnelle en pleine propriété y compris une part significative des actifs fonciers, une structure financière solide sans échéance significative de remboursement à court terme, une capacité à générer des free cash-flow. Nous sommes confiants dans nos forces et notre stratégie de long terme. »

Contexte économique

L’ensemble des acteurs du secteur a fait face à une conjoncture économique dégradée au cours du semestre sur les marchés sur lesquels il opère. Face à un ralentissement de la croissance en Europe, une forte augmentation des coûts de l’énergie et des taux d’intérêts élevés, tout le secteur s’est trouvé impacté. Les activités du segment recyclage notamment ont connu une conjoncture dans la poursuite de celle du semestre précédent (2ème semestre de l’exercice 2022-2023). Aussi les besoins de la part des clients sidérurgistes ont été limités, eux même impactés par le contexte économique. Un peu partout en Europe, le secteur de la construction se porte moins bien qu’au cours des exercices précédents. Les aciéristes et métallurgistes européens souffrent également de prix de l’énergie supérieurs à ceux d’autres zones concurrentes, ce qui impacte leur compétitivité, limite leurs volumes de ventes, et donc leurs besoins en approvisionnements. Dans le secteur automobile, la production n’a pas retrouvé (en quantités) son niveau d’avant Covid-19, ce qui limite les approvisionnements en véhicules hors d’usage, et les besoins des clients en lingots d’aluminium.

Cyberattaque

Le 10 novembre 2023, le groupe Derichebourg a subi une cyberattaque qui n’a pas interrompu ses activités opérationnelles mais en a cependant perturbé le déroulement (jusqu’à janvier 2024). La remarquable réaction des équipes a permis de rétablir les systèmes, en les améliorant, et de limiter les conséquences de cet épisode, qui est désormais derrière le groupe.

Il est apparu d'une part, des pertes de volumes d’achats et un retard dans la saisie informatique des flux et d'autre part, lorsque le retard administratif a été rattrapé, que les marges dégagées sur les mois de novembre 2023 et décembre 2023 étaient plus basses qu’habituellement. Il en résulte un impact financier entre 15 M€ et 20 M€.

Résultats satisfaisants et amélioration de la performance

Le Groupe Derichebourg améliore sa performance par rapport au marché.

Chiffre d’affaires consolidé

Le chiffre d’affaires consolidé du semestre s’élève à 1,733 milliards d’euros, en diminution de 4,9% par rapport au chiffre d’affaires de l’exercice précédent. Cette diminution provient principalement de la division Recyclage (-5,5%), partiellement compensée par une augmentation du chiffre d’affaires de l’activité Services aux Collectivités (+7,8%).

(En milliers de tonnes)

31-03-24

31-03-23

Variation

Ferrailles

2 204,4

2 307,4

(4,5%)

Métaux non ferreux

352,9

359,2 (1)

(1,8%)

Total volumes

2 557,3

2 666,6

(4,1%)

(1) : après déduction de 22,6 kt de produits pauvres sortis d’installations de tri post-broyage à prix 0

(En millions d’euros)

31-03-24

31-03-23 (2)

Variation

Ferrailles

774,0

829,2

(6,7%)

Métaux non ferreux

775,9

803,7

(3,5%)

Prestations

84,9

97,2

(12,6%)

Chiffre d’affaires Recyclage

1 634,9

1 730,1

(5,5%)

Chiffre d’affaires Services aux collectivités

97,2

90,1

7,8%

Chiffre d’affaires Holding

0,6

0,9

(29,4%)

Total Groupe

1 732,7

1 821,1

(4,9%)

(2) : Reclassement de la société Derichebourg Environnement du secteur Holding au secteur Recyclage

Recyclage

Les volumes de ferrailles commercialisées sur le semestre s’inscrivent en retrait de 4,5%. 46% de ce recul s’explique par la cession des huit centres de recyclage exigée par la commission européenne. Les besoins en ferrailles ont évolué en ordre dispersé sur le semestre. La production d’acier dans l’Union Européenne, principal débouché du groupe, s’est inscrite en retrait de 1,6% sur le semestre, tandis qu’elle était en forte hausse en Turquie (+21% environ), la base de comparaison n-1 étant particulièrement faible. Cette demande d’un bon niveau en Turquie a d’ailleurs empêché que les prix des ferrailles ne fléchissent trop y compris sur le marché domestique. Le prix moyen des ferrailles commercialisées par le groupe se situe à 351 €, en retrait de 2,3% par rapport à l’an passé. Au global, le CA de l’activité Ferrailles s’établit à 774 M€, en retrait de 6,7%

Les volumes de métaux non-ferreux commercialisés par le groupe sont en retrait de 1,8% par rapport à l’an passé. Les tendances sont différentes en fonction des métaux (augmentation des cuivreux et des aluminiums hors lingots, diminution des ventes de lingots d’aluminium et des chutes d’aciers inoxydables). Au global, le prix moyen des MNF vendus est inférieur de 1,7% à ceux de l’an passé, si bien que le chiffre d’affaires de l’activité MNF est en retrait de 3,5% à 776 M€.

Services aux Collectivités

Le chiffre d’affaires progresse de 7,8% sur le semestre, sous l’effet du démarrage de nouveaux contrats ou de l’effet en année pleine de contrats démarrés l’an passé :

  • Démarrage du contrat Civis sur l’ile de la Réunion

  • Démarrage de contrat à Montréal Ahuntsic (Canada)

  • Effet en année pleine des contrats de collecte démarrés à l’an passé à Guérande, et de gestion du centre de tri Biopôle d’Angers

Ebitda courant1

L’EBITDA courant du premier semestre s’élève à 142,0 M€, en retrait de 20,8% par rapport à l’an passé. Une légère diminution des volumes, un retrait des marges unitaires en partie imputable à la cyberattaque, expliquent la majorité de cette évolution dans l’activité Recyclage, tandis que l’EBITDA courant de l’activité Collecte est en progression.

L’EBITDA courant du groupe Derichebourg sur 12 mois glissants s’élève à 297,6 M€. Ajusté de l’impact exceptionnel de la perturbation des ses activités sur les comptes du premier semestre, il ressortirait entre 313 M€ et 318 M€.

Résultat opérationnel courant2

Après prise en compte de 77 M€ de dotation aux amortissements sur le semestre, le résultat opérationnel courant s’élève à 65 M€, en diminution de 38,8% par rapport au premier semestre de l’an passé.

Résultat opérationnel

Un seul élément non courant (hors impact évènement exceptionnel) est à reporter sur le semestre : un profit de 3,8 M€ à la suite d’une décision favorable au groupe de la cour d’appel de Paris dans un litige opposant une filiale de Veolia à des filiales de l’activité Collecte depuis une dizaine d’années, Veolia contestant les modalités de transfert des salariés lors d’un changement de titulaire de marché public. Postérieurement au 31 mars 2024, Veolia s’est pourvue en cassation.

Après prise en compte de cet élément, le résultat opérationnel s’élève à 68,7 M€, en diminution de 39,0% par rapport à l’an passé.

Résultat avant impôt

Après prise en compte de 18,8 M€ de frais financiers (en augmentation de 5,4 M€ à cause de la hausse des taux d’intérêt et d’un effet de base), et d’autres produits et charges financiers pour (1,9 M€), le résultat avant impôt du Groupe s’élève à 48,1 M€, en diminution de 51 % par rapport à l’an passé.

Part de résultat des sociétés mises en équivalence

La quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence pour 0,8 M€ correspond à hauteur de 0,5 M€ à la quote-part de résultat net d’Elior Group sur le semestre. Au 31 mars 2024, Elior Group est détenue à 48,31% par Derichebourg SA.

Résultat net des activités poursuivies

Après prise en compte d’une charge d’impôt sur les sociétés de 16,5 M€, faisant ressortir un taux effectif d’imposition de 34,4%, et de la quote-part de résultat net des sociétés mises en équivalence, le résultat net des activités poursuivies s’élève à 32,3 M€, en baisse de 51,4% par rapport à l’an passé.

Résultat net de l’ensemble consolidé

Le résultat net de l’ensemble consolidé est de 32,3 M€ pour le premier semestre de l’exercice 2023-2024, en retrait de 55,2% par rapport à l’an passé. Il revient à hauteur de 31,4 M€ aux actionnaires de Derichebourg.

Perspectives

Compte tenu du contexte d’activité évoqué, il est à ce jour peu probable que le retard d’EBITDA constaté au premier semestre soit comblé en totalité d’ici la fin de l’exercice, et que la cible d’EBITDA de 350 M€ minimum pour 2024 communiquée lors de la publication des résultats 2023, soit atteinte. Un objectif d’EBITDA courant compris entre 300 M€ et 310 M€ en fin d’année apparaît réaliste en l’état actuel de la conjoncture. Retraité des effets négatifs du 1er semestre, il serait de 315 M€ à 330 M€.

La diminution de l’EBITDA courant sur ce premier semestre est inférieure en pourcentage à celles observée chez nos principaux concurrents cotés. Le groupe démontre ainsi la pertinence de son modèle et maintient sa trajectoire de performance dans un environnement conjoncturel exigeant. Il escompte tirer dans les années à venir les fruits des investissements réalisés dans de nouvelles lignes de tri au cours des 24 derniers mois.

Annexe 1 : COMPTE DE RESULTAT

(En millions d’euros)

31-03-24

31-03-23

Variation

Chiffre d’affaires

1 732,7

1 821,1

(4,9%)

EBITDA courant

142,0

179,2

(20,8%)

  • dont Recyclage

122,0

166,5

(26,7%)

  • dont Services aux collectivités

20,1

14,8

35,8%

Résultat opérationnel courant

65,0

106,1

(38,8%)

  • dont Recyclage

52,5

102,2

(48,6%)

  • dont Services aux collectivités

13,1

6,5

102,3%

Éléments à caractère non courant, nets

3,8

6,6

 

Résultat opérationnel

68,7

112,7

(39,0%)

Frais financiers nets

(18,8)

(13,4)

 

Autres éléments financiers

(1,9)

(1,3)

 

Résultat avant impôt

48,1

98,0

(51,0%)

Impôt sur les bénéfices

(16,5)

(26,3)

 

Part du résultat des sociétés mises en équivalence

0,8

(5,2)

 

Résultat des activités arrêtées ou en cours de cession

-

5,6

 

Résultat net revenant aux intérêts ne conférant pas le contrôle

(0,8)

(0,5)

 

Résultat net revenant aux actionnaires

31,4

71,5

(56,1%)

Annexe 2 : BILAN

Actif

 

 

 

(En millions d'euros)

31-03-24

30-09-23

Variation

Écarts d'acquisition

276,1

276,1

 

Immobilisations incorporelles

2,1

2,0

 

Immobilisations corporelles

870,1

838,5

 

Droits d'utilisation

280,6

274,5

 

Actifs financiers

5,0

5,0

 

Participations dans les entreprises associées et les co-entreprises

408,5

414,8

 

Impôts différés

19,6

23,2

 

Autres actifs

0,0

0,0

 

Total actifs non courants

1 861,9

1 834,2

1,5%

Stocks et en-cours

191,7

158,3

 

Créances clients

267,8

305,8

 

Créances d'impôt

8,6

7,4

 

Autres actifs

103,0

105,7

 

Actifs financiers

16,3

11,4

 

Trésorerie et équivalents de trésorerie

140,3

161,1

 

Instruments financiers

0

1,5

 

Total actifs courants

727,7

751,1

(3,2%)

Total actifs non courants et groupes d'actifs destinés à être cédés

-

-

 

Total actif

2 589,6

2 585,3

0,2%


Passif

 

 

 

(En millions d'euros)

31-03-24

30-09-23

Variation

Capitaux propres Groupe

994,1

990,4

 

Intérêts ne conférant pas le contrôle

2,4

2,4

 

Total capitaux propres

996,5

992,8

0,4%

Emprunts et dettes financières

742,1

773,6

 

Provision retraite et avantages similaires

29,0

28,2

 

Autres provisions

33,7

31,8

 

Impôts différés

35,4

33,4

 

Autres passifs

3,9

4,2

 

Total passifs non courants

844,1

871,2

(3,1%)

Emprunts et dettes financières

167,4

160,2

 

Provisions

3,9

14,3

 

Fournisseurs

437,7

390,0

 

Dettes d'impôts

11,8

9,7

 

Autres passifs

127,5

144,9

 

Instruments financiers

0,7

2,2

 

Total passifs courants

749,0

721,3

3,8%

Total passifs liés à un groupe d'actifs destinés à être cédés

 

 

 

Total passif

2 589,6

2 585,3

0,2%


Endettement financier net 30/09/2023

772,7

EBITDA courant

(142,0)

Variation du BFR

(42,8)

Frais financiers nets

18,8

Impôts sur les sociétés

12,2

Investissements

116,9

Nouveaux droits d'utilisation des locations simples

5,9

Dividendes

25,5

Autres

2,0

Endettement financier net 31/03/2024

769,2



1 Ebitda courant = Résultat opérationnel courant + dotation nette aux amortissements des immobilisations incorporelles et corporelles et des droits d’utilisation
2 Résultat opérationnel courant : Résultat opérationnel +/- éléments non-courants

Pièce jointe