La bourse ferme dans 5 h 55 min
  • CAC 40

    4 907,34
    +55,96 (+1,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 197,93
    +26,52 (+0,84 %)
     
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,1860
    +0,0034 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 913,70
    +9,10 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    10 941,58
    -32,30 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    261,71
    +5,61 (+2,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    40,67
    +0,03 (+0,07 %)
     
  • DAX

    12 640,59
    +97,53 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    5 852,26
    +66,61 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    23 516,59
    +42,32 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,65 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3099
    +0,0019 (+0,15 %)
     

Premier samedi de couvre-feu respecté pour presque 20 millions de Français

·2 min de lecture

"Il est 21h00 et il n'y n'a plus personne. La situation est quasi propre", constate le commissaire Patrick Caron, de la DOPC (La Direction de l'ordre public et de la circulation), en patrouille aux abords du Quartier Latin, à Paris. "Avec l'expérience du confinement, je suis relativement optimiste. On l'a vu, le Parisien est respectueux", affirme-t-il, alors qu'autour de lui, restaurants

Même sentiment à Lille. "Le couvre-feu est plutôt bien respecté" et les personnes qui doivent être dehors après 21H00 ont le réflexe de l'attestation", s'est félicité samedi soir le préfet du Nord Michel Lalande, s'exprimant près de la gare Lille-Flandres, quasi-déserte. Le Directeur départemental de la sécurité publique, Jean-François Papineau, évoque lui aussi des règles "très bien observées" et des "manquements très marginaux".

Ce confinement nocturne -- jusqu'à 06H00 -- concerne les habitants d'Île-de-France et des métropoles de Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble. Sont exemptées les personnes qui rentrent du travail ou d'un lieu d'études ou s'y rendent, font valoir un impératif de santé, doivent rendre visite à un proche en situation de dépendance, garder des enfants,

Colère des restaurateurs

Une mesure qui fragilise une nouvelle fois les restaurateurs, déjà soumis à rude épreuve avec le confinement, et pour qui la deuxième partie de la soirée représente une importante partie de leur chiffre d'affaires.

"Un restaurant commence à travailler entre 19H00 et 21H00. On ne comprend pas pourquoi on n'a pas mis le couvre-feu à 23H00, au moins que l'on puisse faire vraiment un premier service", s'insurge Hubert de Faletans, patron du restaurant L'Esprit du Sud-ouest à Blagnac.

Le monde de la culture est lui aussi en émoi après le veto du Premier ministre, Jean Castex, de procéder à un assouplissement du couvre-feu pour ce secteur frappé de plein fouet par la crise sanitaire. Et tente de s'adapter en proposant des horaires, tôt le mati[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi