La bourse ferme dans 7 h 1 min
  • CAC 40

    7 085,23
    +2,81 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 170,37
    +6,92 (+0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 939,60
    -5,70 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    21 156,83
    -59,34 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,33
    +5,54 (+1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,17
    +0,30 (+0,38 %)
     
  • DAX

    15 122,21
    -6,06 (-0,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 784,20
    +12,50 (+0,16 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    27 346,88
    +19,77 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 072,18
    +229,85 (+1,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,2320
    +0,0003 (+0,03 %)
     

Le Premier ministre irakien reçu par Emmanuel Macron pour parler énergie et sécurité

Tournée - Mohamed Chia al-Soudani, au pouvoir depuis trois mois, cherche tous azimuts des partenaires pour tenter de donner un coup de neuf au secteur énergétique irakien

Le Premier ministre irakien Mohamed Chia al-Soudani a annoncé qu’il se rendrait jeudi à Paris « sur invitation officielle » d’Emmanuel Macron, une visite pour renforcer les relations « entre deux pays amis », où il sera question d’énergie et de sécurité.

Mohamed Chia al-Soudani, au pouvoir depuis trois mois, cherche tous azimuts des partenaires pour tenter de donner un coup de neuf au secteur énergétique irakien. Vétuste et victime collatérale de la corruption, le réseau électrique irakien est particulièrement en souffrance. Les délestages peuvent durer jusqu’à douze heures par jour dans ce pays pourtant riche en hydrocarbures. Et, à Paris, le chef du gouvernement irakien va « chercher à activer les accords conclus entre les deux pays, notamment dans les secteurs des transports, de l’énergie et des investissements », a-t-il expliqué dans des réponses écrites à des questions soumises par l’AFP.

« Renforcer les relations bilatérales entre deux pays amis »

En 2021, TotalEnergies avait signé un contrat de dix milliards de dollars avec l’Irak. Mais le premier coup de pelle se fait attendre, alors que Bagdad cherche à se défaire de sa dépendance à son voisin iranien qui lui fournit un tiers de ses besoins en gaz et en électricité.

L’accord avec le géant(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Qui sont les Kurdes, peuple éparpillé et dans le viseur de la Turquie ?
Irak : Neuf policiers tués dans une embuscade revendiquée par l’Etat islamique
Irak : Coup d’envoi de la vente des billets pour la Coupe du Golfe de foot