Publicité
La bourse ferme dans 4 h 35 min
  • CAC 40

    7 575,72
    -53,08 (-0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 891,18
    -24,29 (-0,49 %)
     
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0753
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 343,40
    -3,50 (-0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 788,00
    -106,80 (-0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 385,76
    +48,01 (+3,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,37
    -0,20 (-0,25 %)
     
  • DAX

    18 077,44
    -54,53 (-0,30 %)
     
  • FTSE 100

    8 196,22
    +4,93 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0028 (+0,22 %)
     

Premier League: Newcastle écarte Brighton et fait un grand pas vers la Ligue des champions

ICON Sport

En dominant Brighton (4-1), jeudi, en match en retard de la 25 journée, Newcastle a fait un grand pas vers une qualification en Ligue des champions. Avec 69 points, Newcastle verrouille sa 3e place avec trois longueurs sur Manchester United (4e), qui a un match en moins mais une différence de but nettement moins bonne, et surtout quatre sur Liverpool, 5e et qui jouerait théoriquement la Ligue Europa. Brighton reste 6e avec 58 points, alors qu'il restait sur une victoire impressionnante à Arsenal (3-0). Ce coup d'arrêt l'empêche de prendre ses distances avec Tottenham (7e) et Aston Villa (8e) qui ne sont qu'à une longueur, mais avec tous deux un match en plus au compteur.
Roberto de Zerbi avait choisi de ménager son meneur de jeu Alexis Mac Allister et ses pépites irlandaise, Evan Ferguson (18 ans), et paraguayenne, Julio Enciso (19 ans), auteur de l'ouverture du score à l'Emirates, dimanche. Ces absences au coup d'envoi expliquent peut-être pourquoi Brighton a été incapable pendant 45 minutes de se sortir de l'emprise de Newcastle. Pressé jusque dans sa surface sur des relances qui oscillaient entre audacieuses et inconsidérées, Brighton a perdu de nombreux ballons dans sa propre moitié de terrain et a craqué à deux reprises sous les coups de patte soyeux de Kieran Trippier. C'est d'abord l'attaquant de Brigton Deniz Undav qui a dévié un corner de la tête au premier poteau pour le voir finir sa course dans le petit filet opposé (1-0, 22e).

Finir le travail contre Leicester

Et juste avant la pause, le colosse Dan Burn (2,01 m), qui avait découvert la Premier League avec Brighton pendant 4 saisons avant de revenir dans le club de son enfance, a doublé la mise sur un coup-franc déposé sur sa tête par l'international anglais (2-0, 45+4). On a pensé que la seconde période allait confirmer cette tendance, surtout quand Jason Steele a encore dû s'employer sur une reprise de Miguel Almiron (50e). Mais quasiment sur l'action suivante, sur un relâchement du pressing des Magpies au milieu du terrain, une passe sublime de Billy Gilmour a trouvé Deniz Undav rodant entre les lignes et à la limite du hors-jeu, et l'Allemand est allé tromper Nick Pope (2-1).

Sentant la possibilité de faire tourner le vent, de Zerbi a lancé cinq minutes plus tard Mac Allister, Enciso et Ferguson et la tension est montée d'un cran. Mais Brighton n'a jamais vraiment réussi à troubler la défense de Newcastle et dans les dernières minutes, ce sont au contraire Callum Wilson (3-1, 89e) et l'ancien Lyonnais Bruno Guimaraes (4-1, 90+1) qui sont venus tuer le match. L'explosion de joie sur le banc des Magpies sur le quatrième a montré à quel point l'équipe du nord de l'Angleterre croit désormais en son destin au sein de l'élite européenne. Avec la réception de Leicester, 19e, lundi prochain, en clôture de la 37e journée, assurer mathématiquement le billet pour la C1 ne devrait être qu'une formalité.

Article original publié sur RMC Sport