La bourse ferme dans 5 h 28 min
  • CAC 40

    6 109,78
    +62,47 (+1,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 562,75
    +23,87 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0589
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 826,00
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    19 907,30
    -514,05 (-2,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    460,08
    -1,71 (-0,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,13
    +1,56 (+1,42 %)
     
  • DAX

    13 260,66
    +74,59 (+0,57 %)
     
  • FTSE 100

    7 334,73
    +76,41 (+1,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2263
    -0,0007 (-0,06 %)
     

Premier crédit immobilier : nos conseils pour bien choisir

Le choix du crédit qui financera l’acquisition de votre premier logement aura un impact considérable sur le coût de votre projet. Il est donc indispensable de bien comprendre le fonctionnement d’un emprunt immobilier pour ne pas vous tromper. Le Revenu vous donne les trois points sur lesquels vous devez être particulièrement vigilant au moment de souscrire votre crédit. Bien choisir la banque Il est primordial de bien choisir l’établissement qui vous accordera le crédit finançant l’achat de votre premier bien immobilier. En tant que novice, votre premier réflexe sera de vous tourner vers votre banque. Or, même si vous avez toujours été client au sein de la même agence et que votre conseiller connaît parfaitement votre dossier, n'hésitez pas à faire jouer la concurrence pour obtenir de meilleures conditions d’emprunt. Une fois l’offre de crédit de votre banque en main, faites le tour des différents établissements de votre ville. Pour vous compter parmi leurs nouveaux clients, certaines banques sont prêtes à vous soumettre des offres très attractives. Néanmoins, avant de démarcher les banques, pensez à constituer un dossier d’emprunt solide, démontrant votre capacité d’épargne, la stabilité de votre situation professionnelle et la gestion saine de vos comptes. En tant que primo-accédant, toutes ces démarches peuvent vous faire peur. Pour les éviter, vous pouvez toujours faire appel à un courtier en crédit. Ce dernier négociera pour votre compte auprès de différentes banques. Le courtier est rémunéré par des frais de courtage, représentant généralement 1 % du montant emprunté. La durée optimale pour vous Si vous êtes primo-accédant et que vous avez moins de 40 ans, contracter un prêt sur une durée assez longue (vingt ans), maximisera vos capacités d’emprunt et vous permettra d'acquérir une surface plus grande sans dépasser le taux d’endettement maximum Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles