La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    24 035,89
    +65,57 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Predilife : mieux vaut prévenir que guérir

Cette medtech, spécialisée dans le diagnostic prédictif en oncologie, lance un emprunt de 3 millions d’euros sous la forme d’oceanes, autrement dit d’obligations convertibles en actions nouvelles ou existantes. Chaque titre d’un nominal de 5.000 euros porte intérêt au taux de 7% – les intérêts seront toutefois capitalisés tous les ans – et sera remboursable in fine dans quatre ans, soit le 29 juillet 2026. La période de souscription, qui devait s’achever le 24 juin, a été prorogée jusqu’au 7 juillet. Créée en 2004 et introduite sur Euronext Growth en 2018, Predilife développe des tests prédictifs de maladies graves à partir de l’histoire familiale, du mode de vie et d’une analyse génétique des intéressés. La société, dirigée par Stéphane Ragusa, un X-Ensae (de l'Institut polytechnique de Paris) de 53 ans, associe des techniques médicales éprouvées à de l’intelligence artificielle et de la big data. L’idée ? «Mieux vaut prévenir que guérir.» Pour financer son développement, Predilife lance cet emprunt avec un taux attractif, mais à la mesure du risque. En 2021, la société a accusé une perte nette de 3,4 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 142,1 millions. Et son cash burn (ou érosion des capitaux), en cas de souscription à hauteur de 3 millions, laisse un horizon de trésorerie jusqu’à janvier 2024 (septembre 2023 s’il est souscrit à hauteur de 2 millions). Ne souscrivez pas. [ALPRE] Profil d'investissement : spéculatif. Prochain rendez-vous : clôture de la souscription, le 7 juillet. Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles