La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9842
    +0,0022 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 700,94
    -173,26 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,86 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0003 (-0,03 %)
     

Pradié voit un boulevard s’ouvrir pour lui à LR

AFP/Archives - Geoffroy VAN DER HASSELT

LES INDISCRETIONS DE LA SEMAINE - Dans la bataille qui s'ouvre à LR, Aurélien Pradié compte bien s'imposer notamment sur le terrain social et écologique, totalement déserté par les cadres du parti ces dernières années. Dans les indiscrets cette semaine retrouvez aussi les ambitions de Mélenchon, Le Maire et les superprofits qui divisent la majorité ou encore Ciotti qui s'en prend aux "traîtres" centristes.

Pradié voit un boulevard s’ouvrir pour lui à LR

, député du Lot et candidat à la présidence de LR, s’est acheté une moto pour circuler plus vite à Paris et mener le combat. Lui qui est "venu au mouvement par amour de Chirac mousquetaire" a l’intention de "faire triompher le gaullo-chiraquisme". Il nous raconte comment il a ferraillé pour s’imposer dans le Sud-Ouest, terre radicale de gauche, et a "réfléchi pendant des semaines" avant de se lancer pour "savoir quelle vision de la France porter". Côté social, il y avait un boulevard tant le RPR puis l’UMP et LR ont déserté le terrain. Idem sur l’écologie, "mais aussi sur l’idée de l’émancipation de l’homme, un concept développé puis abandonné par Emmanuel Macron".

La concurrence d'Éric Ciotti et Bruno Retailleau ne lui fait pas peur: "Ils vont s’entredéchirer, le premier voulant se centriser, le second allant durcir son propos pour ne pas paraître mollasson." Et lui? Pradié sera "le troisième homme, celui qui sait où il va". Avec son parler dru, il s’est fâché avec beaucoup, mais il s’est arrondi: "Ce qui ne veut pas dire que je serai un galet tout rond."

En décorant Line Renaud, Macron rouvre le débat sur la fin de vie

Au sortir de l’Elysée, le député de Charente-Maritime Olivier Falorni est "optimiste mais vigilant". Emmanuel Macron s’est en effet engagé comme jamais en décorant de la grand-croix de la Légion d’honneur sa camarade de combat , marraine de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité. "Votre combat nous oblige, lui a assuré le chef de l’Etat, parce qu’il est comme à chaque fois avec vous dicté par la bonté, l’exigence, et cette intuition unique que c’est le moment de le faire. Alors, nous le ferons." Falorni en a rajouté en s’écriant: "Il ne faut plus procrastiner." Ce qui lui a valu l’assurance que "le texte de loi viendrait au Parlement en 2023". Mais notre parlementaire est échaudé. François Hollande s’était engagé lui aussi. Et sous le premier quinquennat Macron, le texte qu’il avait prés[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi