Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 114,08
    -64,31 (-0,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Prêts aux PME : «October continue de gérer les remboursements, les investisseurs n’ont rien à craindre»

fr.october.eu/presse/

La plateforme de prêt participatif aux TPE-PME October a annoncé, le 1er février 2024, qu'elle cédait sa plateforme technique, October Connect, à Sopra Banking Software. Une décision qui va aussi s'accompagner d'un ralentissement de son activité, notamment en raison du contexte de la hausse des taux d'intérêt, qui mine le financement des petites entreprises. Patrick de Nonneville, président d'October, revient sur ce choix et ce qu'il implique pour les prêteurs.

Pouvez-vous revenir sur ce qui a conduit à la cession de l'activité October Connect ?

Patrick de Nonneville : Pour le dire simplement, notre activité demande beaucoup de technologies, nous avons donc décidé de créer nous-mêmes notre propre outil de triage et de gestion de prêts. Quand nous l'avons inauguré, il y a dix ans, nous recevions des dizaines de milliers de demandes par mois. Il fallait qu'on puisse sélectionner les dossiers de manière efficace, et une fois le dossier financé, le gérer du début à la fin. Au moment du Covid, quand les banques fonctionnaient à 100% en ligne, certaines nous ont demandé si elles pouvaient utiliser une partie de cet outil de gestion des prêts. Ce que nous avons accepté, et nous avons ainsi ouvert une nouvelle activité, ce qui a nécessité d'augmenter la taille de notre équipe dédiée, et de notre équipe technique. Et nous avons eu quelques beaux succès, en signant des banques en Espagne ou en Italie, par exemple.

Mais en même temps, nous nous sommes heurtés à un problème : avec le prêt, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La fille de Joël Robuchon dénonce la gestion calamiteuse de la succession du chef multi-étoilé
Assurance vie : le comparatif des rendements 2023 de plus de 600 contrats
Allocation de base de la Paje : conditions, montant et versement
Les Français misent sur le Livret A pour préparer leur retraite… et c’est une grave erreur
Chèque énergie 2024 : avez-vous droit à cette aide pour payer votre gaz et électricité ?