La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 499,87
    +169,86 (+1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3313
    -0,0044 (-0,33 %)
     

Un prêtre orthodoxe blessé par balle à Lyon, l'auteur en fuite

·1 min de lecture
-
-

Un prêtre orthodoxe de nationalité grecque s'est fait tirer dessus au fusil à canon scié samedi vers 16H00 à Lyon et l'auteur présumé des faits est en fuite, a indiqué à l'AFP une source policière.  

Le prêtre était "en train de fermer son église" au moment des faits, a précisé cette source, ajoutant qu'il se trouve dans un état grave. 

"Un événement est en cours à proximité du secteur Jean-Macé, dans le VIIe arrondissement à Lyon", a indiqué sur twitter le ministère de l'Intérieur.

"Les forces de sécurité et de secours sont sur place". "Évitez le secteur et suivez les consignes des autorités", a-t-il précisé. 

Ces faits surviennent trois jours après l'attaque de la basilique Notre-Dame-de-l'Assomption de Nice, où trois personnes ont été tuées par un assaillant islamiste armé d'un couteau. 

Le gouvernement a laissé une dérogation jusqu'à lundi inclus aux lieux de culte pour célébrer la Toussaint, avant un reconfinement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. 

Après l'attentat de Nice, Emmanuel Macron a annoncé le passage de 3.000 à 7.000 soldats pour l'opération Sentinelle afin de protéger les lieux de culte et les écoles. 

A cela viennent s'ajouter quelque 7.000 membres des forces de l'ordre, dont pour moitié des gendarmes réservistes, qui seront mis dès lundi à disposition des préfets pour assurer la sécurité.

tll/tib/swi