La bourse ferme dans 4 h 52 min
  • CAC 40

    5 994,04
    +199,89 (+3,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 457,70
    +115,53 (+3,46 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9906
    +0,0079 (+0,80 %)
     
  • Gold future

    1 719,10
    +17,10 (+1,00 %)
     
  • BTC-EUR

    20 167,54
    +640,36 (+3,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,76
    +18,41 (+4,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,39
    +0,76 (+0,91 %)
     
  • DAX

    12 592,11
    +382,63 (+3,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,28
    +134,52 (+1,95 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1369
    +0,0050 (+0,44 %)
     

Prêt relais: que faire en cas de manquement au remboursement?

©Mikhail Nilov / Pexels

PRATIQUE- Le prêt relais permet d’acheter un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu le précédent. Une solution intéressante, mais qui présente des risques en cas de problème pour vendre.

Lorsque le propriétaire d’un bien immobilier souhaite acheter un nouveau logement, la meilleure solution est de faire coïncider la vente de son bien avec l’acquisition du suivant. Cette opération n’est pas facile à réaliser compte tenu des délais de vente. Autre possibilité, louer en attendant d’avoir vendu, ce qui implique des contraintes et des frais si le crédit immobilier souscrit pour le premier logement n’est pas encore remboursé. C’est pourquoi de nombreuses personnes choisissent l’option du prêt relais. Concrètement, il s’agit de demander à une banque de vous accorder un crédit immobilier de court terme (de 12 à 24 mois) appelé prêt relais. Le montant de celui-ci varie en fonction des banques et de votre dossier de financement et représente en général entre 60 et 80% de la valeur du bien immobilier que vous détenez. Ce prêt relais permet ainsi d’acheter avant d’avoir vendu, mais attention, cette solution présente des risques.

Le prêt relais comporte des risques

Lorsqu’un prêt relais est contracté, un véritable compte à rebours se déclenche. Le propriétaire ayant fait ce choix dispose en effet d’un à deux ans pour vendre son ancien bien immobilier, faute de quoi il ne pourra pas être en mesure de rembourser son prêt relais. Dans certains secteurs où le marché est dit tendu, cela ne pose généralement pas de problème, à condition de ne pas surestimer la valeur du bien mis en vente. Mais attention, même si le marché de l’immobilier se porte bien, rien n’est assuré, d’autant plus qu’un . Ce phénomène est accentué par le fait que en raison de l’inflation. Si la vente n’est pas concrétisée à l’échéance du prêt relais, les conséquences peuvent être désastreuses pour l’emprunteur, puisque la banque peut procéder à la saisie du bien mis en vente afin de se rembourser.

Les solutions en cas de problème avec un prêt relais

Pour un propriétaire ayant contracté un prêt relais, le plus important est d’anticiper. Si la vente du premier bien immobilier tarde à se concrétiser[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi