La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 149,25
    +181,43 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    11 405,18
    +82,94 (+0,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 107,65
    -315,82 (-1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0186
    -0,0084 (-0,81 %)
     
  • HANG SENG

    21 586,66
    -266,41 (-1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    20 016,81
    +344,84 (+1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,82
    +6,30 (+1,45 %)
     
  • S&P 500

    3 858,89
    +27,50 (+0,72 %)
     

Prêt immobilier : des taux de crédit à 2%, ce que vous réserve la décision imminente de la BCE

hausse taux
hausse taux

C'est la fin d'une époque historique, celle des taux négatifs en Europe. Lundi 23 mai, la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a confirmé une hausse du taux de dépôts (actuellement fixé à -0,5%) que tout le monde pressentait. « Sur la base des perspectives actuelles, nous devrions être en mesure de sortir des taux d'intérêt négatifs d'ici la fin du troisième trimestre », a fait savoir Christine Lagarde sur le site de la BCE.

Si la teneur de la hausse n'est pas encore connue, elle pourrait survenir dès le mois de juillet. Le redressement de ce taux n'est en tout cas pas une surprise à en croire Olivier Lendrevie, président du courtier Cafpi : « C'est une décision qui était largement anticipée puisque la BCE avait du retard sur les autres grandes banques centrales. La FED et la banque d'Angleterre avait déjà relevé leurs taux fin février, la Banque centrale américaine ayant même remonté son taux de 0,50 point d'un coup en avril. »

Une hausse déjà répercutée en partie sur les ménages

« Le contexte d'inflation s'accélère, aux alentours de 7-8% en moyenne en Europe, et jusqu'à 10% dans les pays baltes, appuie l'économiste Philippe Crevel. Les Banques centrales ont pour mission de lutter contre l'inflation. Or, la BCE est en retard par rapport à la Fed ou à la Banque centrale d'Angleterre. Si elle a tardé, c'est parce qu'elle ne voulait pas freiner la croissance. Malgré tout, aujourd'hui elle souhaite un petit peu ralentir l'économie pour éviter d'arriver à une spirale inflationniste. » En augmentant les taux, la BCE sait en effet que les banques devront mathématiquement répercuter cette hausse, rendant plus difficile l'accès au crédit pour certains profils d'emprunteurs.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie et PER : comment profiter du nouveau tableau récapitulatif des frais
- Réforme de l'assurance emprunteur : les 4 zones d'ombre pour votre crédit immobilier
- Banque en ligne : les précisions d'ING avant l'éventuel transfert de votre argent chez Boursorama

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles