La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0344
    -0,0060 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • BTC-EUR

    15 683,12
    -476,96 (-2,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    380,17
    -0,12 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     

Prêt immobilier : quand les emprunteurs se réjouissent de la hausse du taux d'usure !

De nouveaux taux de l’usure ou taux plafonds des crédits pour les emprunteurs, seront applicables à compter du 1er octobre prochain. Le relèvement sera de 0,48% pour les crédits immobiliers de plus de 20 ans, et de 0,43% pour ceux de moins de 20 ans, portant les nouveaux plafonds à respectivement 3,05 et 3,03%.

Cette augmentation devrait permettre de débloquer des dossiers de prêts immobiliers. Mais pas forcément pour très longtemps...

Lorsque vous empruntez la banque ne peut pas accorder un prêt si le taux tout compris (prêt, assurance, frais de dossier…) est supérieur au taux de l’usure. Celui-ci, fixé par la Banque de France chaque trimestre, est calculé à partir du taux effectif moyen pratiqué par les établissements de crédit majoré d'un tiers. Il y a encore quelques mois ce taux d’usure ne posait pas de problème.

Mais, compte tenu de la hausse rapide du taux des prêts immobiliers et des modalités de calcul du taux de l’usure qui n'est revu que  tous les trois mois, l’écart entre les deux a fondu comme neige au soleil et de nombreuses demandes de prêts ont été refusées car elles étaient supérieures à ce taux de l’usure.

Alors bonne ou mauvaise nouvelle ?

Cette hausse des taux va permettre de débloquer des dossiers «Tous les emprunteurs dont les dossiers étaient refusés mais pour lesquels les taux étaient proches de celui de l’usure, vont pouvoir rééditer leur demande», affirme Guillaume Dubosq, directeur de l’animation commerciale de Cafpi. Et de prévenir : «Comme nous sommes sur une tendance longue de remontée de taux, ils doivent agir vite !». Pour pallier ce problème, les Cliquez ici pour lire la suite