La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 558,81
    +733,04 (+1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Prêt immo : les 3 solutions pour contourner les nouvelles règles sur l'assurance emprunteur

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture
Des maisons de guingois
Des maisons de guingois

La récréation est finie ! Bercy a sonné la cloche et les banques sont priées de regagner leur place pour une leçon de mathématiques. Au programme : un recadrage sur les pourcentages ! En effet, jusqu’en janvier, la règle de calcul du taux d’endettement des emprunteurs était peu contraignante. Seul critère officiel : que ce taux ne dépasse pas, à quelques exceptions près, un tiers des revenus du ménage. Autrement dit : une personne gagnant 1 800 euros nets par mois pouvait assumer jusqu’à 600 euros au titre de son crédit immobilier. C’est sur la nature de ces 600 euros qu’un flou demeurait. Prennent-ils en compte uniquement les mensualités du prêt ou incluent-ils aussi l’assurance emprunteur ?

Fin janvier, le Haut Conseil de stabilité financière, présidé par le ministre de l’Economie, a tranché et demandé aux banques de comptabiliser le coût de l’assurance dans les charges d’emprunt pour calculer l’endettement des futurs emprunteurs. Ce durcissement d’un côté s’accompagne toutefois d’un assouplissement de l’autre : le taux d’endettement maximum est porté à 35%, contre 33% auparavant.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Epargne : ce placement oublié et sans risque qui vous fait gagner plus que le Livret A
- Revolut : le détail des hausses tarifaires à venir
- Orange Bank dépasse les 600 millions de pertes depuis son lancement