Marchés français ouverture 4 h 28 min
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • Nikkei 225

    27 866,81
    -162,76 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1293
    -0,0024 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    23 511,51
    -255,18 (-1,07 %)
     
  • BTC-EUR

    43 522,71
    -380,91 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 264,16
    -177,60 (-12,32 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     

Prêt d'argent à un proche: quelles sont les précautions à prendre?

·2 min de lecture

CONSEILS – Un ami ou un membre de votre famille traverse une période difficile financièrement et vous souhaitez l’aider. Mieux vaut tout de même prendre certaines précautions.

Prêter de l’argent à une personne proche n’est pas anodin. Tout dépend de la somme bien sûr, mais l’aide financière peut également perturber les relations entre le prêteur et le demandeur. C’est pourquoi, quel que soit le montant engagé, il vaut mieux mettre en place quelques précautions. En fonction des circonstances, certaines sont d’ailleurs parfois obligatoires. Une question de sécurité pour les deux personnes liées par le prêt: celle qui prête, comme celle qui rembourse.

En prêtant de l’argent à un proche, vous vous transformez en quelque sorte en banque, et il va vous falloir anticiper toutes les situations, y compris votre propre décès ou le décès du demandeur. Les modalités de remboursement doivent également être décidées avec attention, pour que tout se passe dans les meilleures conditions, mais aussi pour des raisons de fiscalité: votre prêt pourrait en effet passer auprès de l’administration pour une à laquelle un prêt ne peut en aucun cas se substituer.

L’écrit fortement recommandé et obligatoire au-dessus de 1.500 euros

Afin que les modalités de prêt et de remboursement soient claires pour les deux parties, mais aussi pour que chacun puisse y avoir accès en cas de litige, l’idéal est de mettre toutes les conditions par écrit, en n’omettant aucune information: délais de remboursement, montant, date du prêt, circonstances, personnes engagées... N’oubliez pas la signature. Ces précautions offrent plusieurs avantages:

  • Éviter que l’administration fiscale ne voie dans votre prêt une donation déguisée.

  • Prouver qu’il s’agit d’un prêt et que l’emprunteur vous est donc redevable.

  • Récupérer la somme due sur la succession de l’emprunteur en cas de décès.

D’ailleurs, la mise par écrit d’un prêt est obligatoire dès lors que son montant excède les 1.500 euros. Cependant, vous avez le choix sur le mode de rédaction. Vous pouvez rédiger les conditions de prêt par vous-même. On parle alors de rédaction sous seing privé. Mais il est aussi possible de . Le document aur[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles