Marchés français ouverture 1 h 7 min
  • Dow Jones

    33 874,24
    -71,34 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 271,73
    +18,46 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    28 847,44
    -27,45 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1927
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 846,22
    +29,15 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    27 663,79
    -1 306,31 (-4,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    795,20
    -14,99 (-1,85 %)
     
  • S&P 500

    4 241,84
    -4,60 (-0,11 %)
     

La prévoyance professionnelle de la Baloise brave les turbulences de l’exercice 2020

·4 min de lecture

Baloise Holding AG / Mot-clé(s) : Autres

21.05.2021 / 06:56 CET/CEST
Publication d'un communiqué ad hoc en vertu de l'article 18 du RC
Le contenu relève de la responsabilité de l'émetteur.

Bâle, le 21.05.2021. La Bâloise Assurances fait preuve de stabilité dans sa prévoyance professionnelle, et son compte d'exploitation brave les turbulences de l'exercice 2020. Son résultat d'exploitation de 40,1 millions de francs, du même niveau que l'année précédente, souligne la solidité du retour sur investissement obtenu dans un contexte hors normes. Le nombre de sociétés affiliées a encore augmenté. Plus de 18 000 contrats pour 151 616 assurés actifs montrent que l'offre de la Baloise - de l'assurance complète aux solutions semi-autonomes - couvre pleinement les besoins individuels de ses assurés. Pour se donner les moyens de pérenniser cette gamme équilibrée de produits, la Baloise renforce substantiellement l'assurance complète.

Malgré une année 2020 très agitée, la Baloise a réussi à maintenir la stabilité de sa prévoyance professionnelle. En hausse de 0,21 points de pourcentage sur 2019, le rendement net de 1,76% réalisé montre qu'elle a, une fois de plus, été pour ses parties prenantes une partenaire fiable, tenant malgré les difficultés liées au coronavirus la totalité de ses engagements.

Un exercice bien que turbulent globalement réussi pour la prévoyance professionnelle
Marquées par la pandémie du Covid-19, les conditions-cadres macroéconomiques se sont une nouvelle fois nettement détériorées en 2020. Malgré un contexte toujours aussi difficile, la prévoyance professionnelle de la Baloise a enregistré plus de 18 000 contrats représentant 2,2 milliards de francs de recettes de primes et obtenu un résultat de 40,1 millions de francs. Constitué des prestations, des provisions et des excédents, le taux de répartition, en légère hausse sur l'exercice 2019, est de 93,4%. Comme l'année précédente, une bonne partie en a été consacrée à la constitution de provisions tenant compte de l'allongement de l'espérance de vie, de la faiblesse des taux ainsi que, par conséquent, de taux de conversion trop élevés. La Baloise a mis en réserve à cet effet plus de 120 millions de francs et crédité en même temps le fonds d'excédent de 15 millions de francs. Les avoirs vieillesse ont été rémunérés à un taux de 1,00% pour la partie obligatoire et de 0,75% pour la partie surobligatoire, sachant que dans le régime surobligatoire 0,50% a été crédité sous forme d'excédents.

Une alternative performante à l'assurance complète : la fondation collective semi-autonome Perspectiva
La croissance de la fondation collective semi-autonome Perspectiva s'est poursuivie en 2020. Plus de 3000 entreprises lui font déjà confiance, prouvant ainsi que la solution semi-autonome de la Baloise est pour beaucoup de clients le modèle optimal. Motivées par des perspectives de rendement nettement supérieures et des frais moins importants, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à préférer une solution semi-autonome. La fondation a une structure d'âge extraordinairement avantageuse, permettant à la Baloise d'offrir avec elle une solution de prévoyance qui, gérant avec prudence le risque lié à l'autonomie partiel, permet d'envisager l'avenir avec sérénité.

Les pertes de conversion et la faiblesse des taux appellent des mesures politiques
« Les défis auxquels est affrontée la prévoyance professionnelle persistent. En plus de la faiblesse des taux font surtout problème les pertes de conversion en rentes résultant du niveau excessif des taux de conversion obligatoires. Aussi avons-nous décidé d'abaisser par paliers, à partir de 2022, les taux de conversion de l'assurance complète s'appliquant à l'avoir vieillesse tant surobligatoire qu'obligatoire »*, explique Dominik Glaser, responsable vie collective de la Baloise Suisse. « La Baloise tient à l'assurance complète, ceci malgré l'étroitesse des conditions-cadres définies par le législateur et la surveillance et le fait qu'il devient de plus en plus difficile d'obtenir de bons résultats dans ce segment. Les propositions de réforme avancées en début d'année par le Conseil fédéral vont dans le bon sens. Elles améliorent la couverture des travailleurs à temps partiel ainsi que celle des travailleurs à bas salaires. Mais il s'agit maintenant de trouver rapidement des compromis viables aux questions en suspens concernant notamment la compensation des générations de la transition et d'assurer ainsi le succès de cette urgente révision », a dit Dominik Glaser en guise de conclusion.

*Voir le communiqué de presse du 26 janvier 2021.

Autres informations


Fin du communiqué ad hoc

Langue :

Français

Entreprise :

Baloise Holding AG

Aeschengraben 21

4002 Basel

Schweiz

Téléphone :

+41 61 285 85 85

Fax :

+41 61 285 70 70

E-mail :

media.relations@baloise.com

Site internet :

https://www.baloise.com

ISIN :

CH0012410517

Bourses :

BX Berne eXchange; SIX Swiss Exchange

EQS News ID :

1199152


 

Fin du message

EQS Group News-Service

show this
show this
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles