La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 956,33
    -899,62 (-1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Présidentielle: quand Zemmour rend service à Marine Le Pen

·2 min de lecture

EDITO - Marine Le Pen, une "modérée" face à Eric Zemmour? La candidate RN s'est presque réjouie hier du coup de pouce involontaire du polémiste qui, par ses déclarations toujours plus violentes et ses dérapages, rend finalement un sérieux service au RN.

Quoi qu’il advienne de son sort dans les semaines et les mois qui viennent, Éric Zemmour est en passe de réussir un tour de force politique on ne peut plus paradoxal: faire passer Marine Le Pen pour une "modérée" (mettre toutefois autant de guillemets à "modérée" que nécessaire… ), recentrer dans l’esprit de nombreux Français un parti d’extrême-droite, le Rassemblement national, qui, jusque-là, avait échoué dans cette opération de blanchiment. lors de son déplacement à Marseille, ce samedi 20 novembre: les déclarations et les écrits multi-violents de Zemmour, sa "brutalité", sa méchanceté personnelle, sa boursouflure égotiste, lui rendent désormais service alors qu’il y a seulement un mois, la plupart des analystes- et nous faisions partie de ce troupeau- la prédisaient "perdue".

Quand les courbes sondagières du premier tour de la présidentielle 2022 se sont croisées au mois d’octobre, , chacun s’attendait alors à ce que le dévissage de l’héritière se poursuive, qu’elle passe de 16 à 10 points au profit de l’ex-journaliste. L’électorat "populaire" allait à son tour abandonner Le Pen et s’enfuir par wagons entiers chez Zemmour lequel -martingale politique magique- réussissait les (électorat RN). Voilà ce que nous confiait à cette époque l’un des principaux candidats à la primaire Les Républicains: "Marine est cuite. Dans les sondages, Zemmour va encore progresser de 4 à 6 points, il atteindra bientôt 23-24%, à la hauteur de Macron. C’est à ce moment là qu’il faudra le flinguer. Inutile de le faire avant car, jusque-là, il sera irrésistible." La quasi totalité des commentateurs et des analystes partageaient ce point de vue, lequel s’est fort heureusement avéré erroné. Mais pourquoi?

Zemmour, enferré dans sa misogynie

Zemmour est d’abord resté scotché à 17-18% (score évidemment impressionnant) tandis que Marine Le Pen parvenait, elle, à stopper son spectaculaire décrochage (15 à 16 points). Puis, les courbes -phénomène plutôt rare- se sont à nouveaux croisées: dans d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles