La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1320
    +0,0108 (+0,96 %)
     
  • Gold future

    1 785,50
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 473,02
    -5 088,52 (-9,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3338
    +0,0018 (+0,14 %)
     

Présidentielle: Zemmour, Le Pen, Macron, Bertrand, Jadot… la bataille des thèmes de campagne

·2 min de lecture

EDITO - Insécurité, immigration, pouvoir d’achat, écologie… Chaque candidat tente d’imposer son thème de campagne. Et de ne pas se le faire voler.

C’est la bataille du champ de bataille, la lutte pour imposer ses thèmes. Percer. Gagner sans se les faire dérober. Chaque candidat(e) sait que la victoire ne dépend pas de telle ou telle "mesurette", mais du projet qu’il ou elle incarne. Le "waouh", comme disent certains, qui entre en résonance avec les Français, leurs préoccupations quotidiennes, mais aussi leur imaginaire. Le président de la République quel qu’il soit est une surface de projection sur laquelle se reflètent et se subliment nos angoisses comme nos rêves.

La cristallisation, bien sûr, se produira plus tard dans la campagne, mais l’affrontement déjà fait rage pour "cranter" telle ou telle thématique, en faire peut-être l’axe central de la future élection. Sans garantie qu’on en reste propriétaire jusqu’au bout. Le braconnage en effet sévit…

Ainsi Xavier Bertrand s’est-il lancé très tôt sur les thèmes de l’autorité et de la sécurité, ce qui a contribué à donner consistance à sa candidature. Mais il a été très vite débordé sur sa droite extrême par Eric Zemmour dont l’axe de campagne xénophobe se résume ainsi : "les immigrés musulmans dehors". Au même moment, Marine Le Pen s’est imaginée assez solide sur ses bases et son passé pour abandonner son propos anti-immigré et entonner une improbable et émolliente évocation des libertés. Pendant ce temps, Zemmour se "promenait" sur une autoroute à une seule voie. Mais voilà que déboule…le !

Après l'insécurité, le pouvoir d'achat

Emmanuel Macron et son gouvernement, en l’occurrence très boy scout, avaient pensé qu’ils pouvaient être crédités des bonnes performances économiques et d’une croissance dont les instituts autorisés certifiaient qu’elle profitait à beaucoup de Français. Et les ministres de se lancer alors dans une offensive médiatique d’auto-célébration totalement…contre-productive. Car il en va de même que pour les impôts : on ne croit jamais qu’ils baissent, sinon pour les autres. Responsables politiques sans mémoire… L’ancien Premier ministre de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles