Marchés français ouverture 7 h 41 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1915
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 989,38
    -344,55 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Présidentielle: Zemmour, la candidature qui donne des sueurs froides à Marine Le Pen… et au Figaro

·2 min de lecture

L'éditorialiste star de CNews, qui ne fait plus mystère de son envie d'aller à la présidentielle, inquiète les troupes de Marine Le Pen. Et complique le travail des journalistes du Figaro.

C’est un bruit de fond qui ne cesse de s’amplifier à un an de l’élection présidentielle. Longtemps écartée d’un revers de main, car jugée peu crédible, l’éventualité d’une candidature du polémiste de Cnews et Le Figaro Eric Zemmour en 2022 se renforce à mesure que l’échéance approche, semant le trouble dans une partie de la classe politique et médiatique. De moins en moins discret sur ses intentions, l’éditorialiste multiplie les signaux, soigne ses réseaux et prépare la bataille. Méthodiquement. Dimanche 6 juin, , il a évoqué pour la première fois la possibilité de s’engager en politique estimant que "peut-être qu’il faudrait passer à l’action", suscitant de vive réactions, à droite et dans les rédactions où il officie.

En coulisses, cela fait plusieurs semaines que le journaliste s’active. , une figure de la droite et un spécialiste des campagnes électorales, pour avoir mené les épopées victorieuses de Jacques Chirac en 1995, Valérie Pécresse aux régionales de 2015 ou François Fillon lors de la primaire de la droite et du centre de 2016. , Eric Zemmour s’attèlerait désormais à recruter un communicant et aurait au moins approché deux responsables, l’un dans un groupe de luxe, l’autre dans un groupe de télécoms. Il organise aussi sa présence sur les réseaux sociaux, qui seront l’un des terrains de la bataille présidentielle, où des collectifs de jeunes "Génération Z" et des groupes de soutiens sur Telegram, Facebook et Discord ont fleuri.

"Taubira" du camp nationaliste

L’hypothèse est suffisamment sérieuse pour inquiéter le camp Le Pen. Dans les sondages, la cheffe de file du Rassemblement national serait celle qui aurait le plus à perdre d’une candidature du très droitier éditorialiste, qui pourrait la priver de quelques précieux points au premier tour du scrutin. Alors, l’entourage de la candidate ne ménage plus l’éventuel candidat. "On a un peu l’impression qu’il a pour seul programme les guerres de religions. Mais ça ne fait pas un programme présidentiel, les po[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles