La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 783,90
    +21,20 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    46 698,47
    -3 792,57 (-7,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Présidentielle : Zemmour au second tour ? Pour les sondages, "octobre n'est pas avril"

·1 min de lecture

Eric Zemmour est crédité de 16% dans les sondages au second tour de l'élection présidentielle face à Emmanuel Macron. Il serait donc devant Marine Le Pen ou Xavier Bertrand pour affronter le président sortant. Mais le polémiste ne s'est toujours déclaré officiellement, tout comme le chef de l'Etat. Invitée d'Europe Matin vendredi, Olivia Grégoire, la secrétaire d'Etat chargée de l'Économie sociale, solidaire et responsable, a assuré que ce dernier avait encore beaucoup à faire d'ici au mois d'avril prochain avant regarder vers cette échéance.

"Emmanuel Macron doit relever un pays qui sort d'une pandémie et d'une crise historique mais il ne manquera pas de prendre ses responsabilités le moment venu. En tant que citoyenne je n'attends pas d'un président de la République qu'il commence à parler de l'élection présidentielle en octobre pour le mois d'avril, surtout lorsque l'on a ces soucis de pouvoir d'achat à régler", a-t-elle estimé. 

"Pour ce qui est d'Eric Zemmour, que j'appelle le candidat putatif, j'ai une certitude, octobre n'est pas avril", a-t-elle poursuivi. "Et je le dis d'une façon assez distanciée, ça vaut pour lui comme pour Emmanuel Macron", a précisé Olivia Grégoire.

"Gardons la tête froide"

 

Pour l'auteure de Et après pour un capitalisme citoyen, un ouvrage préfacé par le chef de l'Etat dans lequel elle revient sur le capitalisme renouvelé, le partage de la valeur ou encore l'intégration des salariés dans la performance de l'entreprise, beaucoup de débats sont enc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles