Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 610,05
    +493,98 (+1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Présidentielle en Turquie : Erdogan en tête sous les 50 %, l’hypothèse d'un second tour se renforce

REUTERS/Yves Herman

Les Turcs étaient appelés aux urnes ce dimanche pour élire leur treizième président de la République. À cette occasion, le chef d’État sortant Recep Tayyip Erdogan (AKP), au pouvoir depuis vingt ans, faisait face à son principal opposant, le social-démocrate Kemal ­Kiliçdaroglu (CHP). Le pays est désormais suspendu à une bataille de chiffres entre les deux hommes.

« Nous sommes en tête »

Selon les données de lagence étatique Anadolu, Erdogan est passé sous la barre des 50 % après le dépouillement de la quasi-totalité des bulletins. Le chef de lÉtat recueillerait 49,35 % des voix, contre 44,5% pour son principal opposant Kemal Kiliçdaroglu. Le troisième candidat Sinan Ogan, dissident du parti nationaliste MHP, obtient 5% des suffrages. L’hypothèse dun second tour le 28 mai semble donc se confirmer. Les chiffres, qui peuvent encore évoluer, ont été contestés par lopposition.

« Nous sommes en tête » a affirmé Kemal Kiliçdaroglu, ajoutant que « si notre nation demande un second tour, nous l’acceptons volontiers. Et nous allons absolument gagner ce second tour ». L’un des bras droit du candidat social-démocrate, le maire dIstanbul Ekrem Imamoglu, a appelé les citoyens à « ne pas tenir compte des chiffres donnés » par l’agence Anadolu qui est selon lui « sous respirateur artificiel depuis 2019 » et qui a « perdu toute responsabilité ».

Recep Tayyip Erdogan a lui aussi affirmé « être en tête de loin ». « Si le peuple nous emmène au second tour, nous le respecterons ...


Lire la suite sur LeJDD