Marchés français ouverture 1 h 52 min
  • Dow Jones

    34 168,09
    -129,61 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 542,12
    +2,82 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    26 214,42
    -796,91 (-2,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1220
    -0,0025 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    23 687,80
    -602,10 (-2,48 %)
     
  • BTC-EUR

    32 036,54
    -1 771,93 (-5,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    819,12
    -36,69 (-4,29 %)
     
  • S&P 500

    4 349,93
    -6,52 (-0,15 %)
     

Présidentielle: un samedi de campagne à l'ombre des manifestations contre le pass vaccinal

·2 min de lecture

Des manifestations contre le projet de pass vaccinal se sont organisées dans toute la France ce samedi 8 janvier, avec un regain de mobilisation, à plus de 100000 personnes. Pendant ce temps, en pleine campagne, les candidats à la présidentielle ont arpenté la France.

Plusieurs candidats à la ont arpenté la France samedi à la rencontre des électeurs, pendant que des milliers de Français se sont retrouvés dans la rue pour protester contre le pass vaccinal. A 92 jours du premier tour, la campagne penche à l'Ouest: Yannick Jadot à Angers, Eric Zemmour aux Sables d'Olonne (Vendée) et Anne Hidalgo à Jarnac (Charente). Plus au Sud, Marine Le Pen reste en Occitanie et se rend à Trèbes (Aude), après Béziers vendredi et avant Perpignan dimanche. Enfin Valérie Pécresse s'est adressée dans la matinée à la presse à Paris. Sur le terrain ou à leurs QG de campagne, les candidats ont tous gardé l'oeil sur les manifestations des opposants au pass vaccinal, tandis que les

Regain de mobilisation

Dans toute la France,105200 personnes ont manifesté contre le pass sanitaire et le projet de le transformer en pass vaccinal, samedi 8 janvier, selon le décompte du ministère de l'Intérieur. Une participation en hausse, comme attendu, après que Emmanuel Macron a créé un tollé mardi en déclarant avoir "très envie d'emmerder" les non-vaccinés, en "limitant pour eux, autant que possible, l'accès aux activités de la vie sociale". . Les manifestants protestent surtout contre la transformation du pass sanitaire en .à partir du 15 janvier, mesure finalement adoptée par l'Assemblée nationale jeudi 6 janvier après plusieurs jours de débats houleux et une suspension surprise de séance lundi votée par les oppositions. Le projet doit encore être examiné au Sénat la semaine prochaine.

La contestation a donc connu un net regain de mobilisation alors que, avant les vacances de Noël, samedi 18 décembre, les manifestations ne rassemblaient plus que 25500 personnes. Cependant, le mouvement, pour ce 26e samedi de mobilisation consécutif, reste moins mobilisateur qu'à ses débuts (237000 personnes le 7 août, 121000 le 11 septembre). A Paris, on comptait 18000 participants à Paris, divisés en trois rassemblements. A Lyon, une petite foule de manifestants de tous âges et peu [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles