Marchés français ouverture 8 h 38 min
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • BTC-EUR

    52 707,11
    +107,14 (+0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     

Présidentielle: Nicolas Sarkozy pourrait voter Emmanuel Macron

·2 min de lecture

LES INDISCRETS DE LA SEMAINE - Et si Nicolas Sarkozy, pour l'élection présidentielle, préférait soutenir Emmanuel Macron avec qui il entretient de bonnes relations plutôt qu'un candidat LR?

Nicolas Sarkozy pourrait voter Emmanuel Macron

Nicolas Sarkozy soutiendra-t-il vraiment un candidat de son ex-famille à l’élection présidentielle? Sa bonne entente avec Emmanuel Macron laisserait plutôt penser qu’il se prononcerait pour ce dernier, comme François Mitterrand avait choisi Jacques Chirac plutôt que Lionel Jospin. Comme le dit le communicant Jean-Luc Mano: "Avoir un successeur dans son camp, c’est voir la mort dans son miroir."

Zemmour, un bon filon pour Le Fig Mag

Le 26 octobre 1985, Le Figaro Magazine avec un buste de Marianne voilée en couverture s’interrogeait d’une manière qui se voulait prophétique: "Serons-nous encore Français dans 30 ans?" Plus de trente ans plus tard, il semble bien que nous le soyons encore, mais l’hebdomadaire ne lâche pas le filon puisqu’il offre la une de sa dernière livraison à son ex-collaborateur et marchand de peur, , qui, lui, prophétise: "En 2100, la France sera une République islamique." Comme le disait Pierre Dac: "Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir." Rendez-vous en 2100.

Lire aussi

La France n’est pas de droite, prévient Pradié

"Il faut arrêter de répéter mécaniquement que le pays est à droite et qu’en conséquence on va gagner." , secrétaire général des Républicains (LR) et député du Lot, a l’intention de multiplier les prises de parole afin de mettre en garde ses "compagnons" contre les analyses "triomphalistes, pour le moins rapides". "Si sur le régalien la France est loin en effet d’avoir viré gauchiste, en revanche sur les questions sociales, le pouvoir d’achat comme les blessures intimes, sans parler de l’écologie, il y a encore un travail énorme à accomplir, et on ne pourra dire que la France est de droite que lorsqu’elle aura élu un président de droite."

Les "cariatides" à temps partiel d’Hidalgo

Pour l’aider dans sa campagne présidentielle, la maire de Paris a fait appel à deux élues de région, Carole Delga, présidente d’Occitanie, et Johanna Rolland, maire de Nant[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles