La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 553,45
    +219,46 (+0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Présidentielle: "Il ne faut pas exclure l'idée d'une candidature d'Edouard Philippe en 2022"

·2 min de lecture

INTERVIEW - Bérengère Bonte, auteure d'un livre consacré à Edouard Philippe, n'exclut pas la possibilité que l'ancien Premier ministre puisse jouer les "recours" présidentiels en cas de brusque dégradation de la situation du pays.

"Malin", "rusé", "secret", "que l'on n'entend pas venir" : dans son livre Le Sioux (éditions de L'Archipel), Bérengère Bonte, journaliste pendant plus de 25 ans à Europe 1, ausculte la face cachée d'Edouard Philippe, à l'heure où l'ancien Premier ministre, à la croisée des chemins, . Naviguant entre LREM et LR, le juppéiste , pour s'imposer comme la force centrale de la prochaine majorité parlementaire, selon la journaliste. A moins qu'une brutale dégradation de la situation du pays n'en fasse un "recours" en cas d'empêchement d'Emmanuel Macron. A six mois de l'élection présidentielle, le jeu politique reste encore très ouvert pour l'ex-chef du gouvernement. Qui n'entend se fermer aucune porte.

Challenges - Avec la création de son parti, ce samedi au Havre, que vise Edouard Philippe ? On pense immédiatement à l'élection présidentielle de 2027...

Bérengère Bonte - Alors moi je ne dirais pas "évidemment, 2027". Il y a des élections législatives dans un an. Et je n'exclus pas une toute petite hypothèse même si elle n'est pas principale, c'est qu'il soit un recours en cas d'empêchement d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle de 2022. Parce que la situation est extrêmement tendue, parce qu'il peut se passer mille choses, qu'on peut avoir un variant du Covid-19 qui devient complètement incontrôlable. Bien sûr, chaque semaine qui passe fait que Emmanuel Macron est de plus en plus le candidat logique à sa propre succession, mais il ne faut pas totalement exclure cette possibilité. Evidemment, Edouard Philippe n'annoncera pas ce samedi qu'il se présente face à Emmanuel Macron. Et l'hypothèse la plus probable reste qu'il joue un rôle important avec les investitures pour les législatives en vue de constituer un groupe parlementaire dès le début de l'été prochain. La taille de ce dernier variera : selon le score de réélection d'Emmanuel Macron s'il est réélu, selon la façon dont la droite sera complétement fractionnée ou pas, selon qu'il y aura eu deux candidats de la dr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles