La bourse ferme dans 2 h 11 min
  • CAC 40

    7 155,49
    -17,49 (-0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 276,33
    +8,05 (+0,19 %)
     
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 846,50
    +3,30 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    37 397,96
    +4,50 (+0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 011,02
    +16,27 (+1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,75
    -0,21 (-0,24 %)
     
  • DAX

    15 836,45
    +26,73 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 574,25
    -15,41 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3639
    +0,0027 (+0,20 %)
     

Réduire le nombre de fonctionnaires ? Pas crédible, répond Juvin

·1 min de lecture

Philippe Juvin était l'invité d'Europe Matin pour notre dispositif spéciale présidentielle, à quelques jours du congrès LR. Le candidat à l'investiture des Républicains se démarque de ses rivaux à droite par sa position sur la fonction publique. Alors que la majeure partie de sa famille politique souhaite réduire le nombre de fonctionnaires, parfois dans les grandes largeurs, Philippe Juvin milite, lui, pour un maintien et un renforcement de la fonction publique.

>> LIRE AUSSI - Omicron : frontières, troisième dose... les mesures que préconise Philippe Juvin

Philippe Juvin veut plus de fonctionnaires au contact des Français

"On manque d'infirmières, on manque d'aides-soignants, on manque de juges, on manque de procureurs, de policiers, de douaniers et on va m'expliquer qu'on va réduire le nombre de fonctionnaires ? Ce n'est pas crédible", s'est alarmé le chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou, qui a exprimé sur Europe 1 son désir d'incarner une "droite des services publics". "Parce que les services publics sont l'assurance que les citoyens sont traités pareillement sur tout le territoire. Les services publics, c'est un facteur de prospérité pour le pays. Il n'y a pas de pays prospère quand les gens ne sont pas protégés par des policiers, soignés par des soignants, et éduqués par des professeurs."

Pour arriver à ses objectifs, le chef des urgences de Pompidou veut faire un meilleur usage des budgets. "Je ne dis pas qu'il faut plus de fonctionnaires. Il faut mieu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles