Marchés français ouverture 4 h 29 min
  • Dow Jones

    35 490,69
    -266,19 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,84
    +0,12 (+0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 821,68
    -276,56 (-0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1608
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    25 668,62
    +39,88 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    50 605,34
    -1 983,22 (-3,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 408,04
    -66,29 (-4,50 %)
     
  • S&P 500

    4 551,68
    -23,11 (-0,51 %)
     

Présidentielle: la CGT et FO manifestent pour le pouvoir d'achat

·2 min de lecture

La CGT et Force ouvrière manifestent ce mardi dans toute la France pour envoyer un signal aux candidats à la présidentielle sur le pouvoir d'achat. L'occasion de décrypter leurs mesures.

Dans la rue pour défendre le pouvoir d’achat. La CGT, Force ouvrière, la FSU, Solidaires et l’Unef, battent le pavé ce mardi 5 octobre pour la défense des salaires et des emplois et contre la réforme de l’assurance chômage entrée en vigueur le 1er octobre dernier. L’objectif: envoyer un signal fort aux candidats à six mois de la présidentielle.

L’occasion de décrypter les propositions des syndicats pour améliorer le pouvoir d’achat des Français particulièrement mis à mal en cette rentrée en raison .

  • Envolée des prix du gaz, de l’électricité et du pétrole

: les prix de l’énergie s’envolent depuis plusieurs mois à cause de la reprise de l’économie mondiale après la pandémie du Covid-19. La hausse la plus impressionnante est celle du tarif du gaz qui a explosé de 10% en juillet, de 5% en août et de 8,7% en septembre. Ce qui a poussé , date à laquelle ils devraient "dégringoler". En parallèle, Jean Castex, le Premier ministre, a annoncé le versement exceptionnel supplémentaire de 100 euros aux six millions de ménages bénéficiaires du chèque énergie.

Ces mesures inédites sont au cœur de la campagne présidentielle: Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, veut encadrer strictement les prix des produits de première nécessité. Et selon Harris Interactive, les Français sont majoritairement pour: 74 % des Français veulent que l’Etat intervienne pour fixer un tarif maximum des denrées alimentaires et de l’énergie.

Mais cela reste insuffisant pour : "Il faut l’augmenter [le chèque énergie, ndlr] et élargir le nombre de ceux qui y sont éligibles aux franges de salariés qui sont un peu au-dessus." Il propose également la création d’un Pôle public de l’énergie et demande une baisse de la TVA sur l’électricité de 20% à 5,5%. Même ton offensif de la CGT: "Le gouvernement cherche à éteindre un incendie avec un arrosoir d’enfant", tonne Philippe Martinez, le secrétaire général de la confédération . Lui aussi veut baisser la TVA et surtout s’attaquer au problème de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles