Marchés français ouverture 7 h 20 min
  • Dow Jones

    34 022,04
    -461,68 (-1,34 %)
     
  • Nasdaq

    15 254,05
    -283,64 (-1,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 792,20
    -143,42 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,1320
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    23 658,92
    +183,66 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    50 378,16
    -617,88 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,50
    -17,58 (-1,20 %)
     
  • S&P 500

    4 513,04
    -53,96 (-1,18 %)
     

Présidentielle: Bertrand, Pécresse et Barnier font le plein des parrainages pour le congrès LR

·2 min de lecture
Xavier Bertrand et Valérie Pécresse - Philippe Huguen
Xavier Bertrand et Valérie Pécresse - Philippe Huguen

En avance sur l'horaire. Les prétendants au congrès des LR qui va désigner le champion de la droite pour 2022 ont jusqu'au 2 novembre pour déposer leurs parrainages d'élus, mais Xavier Bertrandet Valérie Pécresse ont déjà rempli cette formalité. La règle est simple: récolter au moins 250 signatures d'élus LR comme des députés, des sénateurs, des maires, des conseillers régionaux ou départementaux...

Le président de la région Hauts-de-France en a déposé 427 ce mercredi.

"Nous en avons plus d'une centaine en stock et en tout 550. Mais il manquait parfois un tampon sur certains dossiers qui n'étaient donc pas valides. Ou certains qui sont arrivés trop tard", raconte un membre de son équipe à BFMTV.

La patronne de la Région Ile-de-France a été encore plus rapide: elle a déposé ses parrainages mi-octobre. Pas question de communiquer sur les chiffres cependant. "C'est bien plus que ce qui est demandé. Mais on n'est pas dans une course au nombre. On a préféré la vitesse au nombre" estime son entourage.

Du côté de l'équipe de Michel Barnier, les précieuses signatures devraient être déposés en début de semaine prochaine. "Nous en avons entre 500 et 600 et ça continue d'arriver", avance un proche.

Plus compliqué pour les "petits candidats"

Les choses semblent moins évidentes pour Eric Ciotti et Philippe Juvin. Un délégué national des LR juge cependant qu'ils devraient parvenir à les réunir.

"Ciotti est très identifié, il est resté toujours fidèle au parti. Il n'y a pas de raison que cela ne marche pas. Quant à Juvin, il est le patron de la fédération des Hauts-de-Seine et il bénéficie d'un effet 'vu à la télé' par tous les plateaux qu'il a fait pendant la crise sanitaire (Philippe Juvin est chef du service des urgences à l'Hôpital européen Georges-Pompidou, ndlr)", confie ce bon connaisseur du parti à BFMTV.com

Seule inconnue, Denis Payre, qui a pris sa carte aux Républicains pour la première fois en 2021 et qui reste très méconnu auprès des élus.

Une fois cette étape passée, les candidats ont un autre défi à relever: mobiliser les adhérents ou faire réadhérer les anciens militants pour obtenir leur vote. La barre des 100.000 adhérents à jour de cotisation vient dailleurs d'être franchie.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles