Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,10
    +30,10 (+1,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 366,34
    -842,84 (-1,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 386,90
    -30,98 (-2,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,47
    -0,15 (-0,19 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2688
    -0,0073 (-0,57 %)
     

Présidentielle 2027: Jordan Bardella "sera évidemment" derrière Marine Le Pen "si elle décide d'être candidate"

Jordan Bardella l'assure: il ne sera pas "l'Emmanuel Macron de Marine Le Pen". Une façon pour le président du Rassemblement national de signifier ce mardi sur Europe 1 qu'il ne coupera pas l'herbe sous le pied de la leader du parti d'extrême droite avant la présidentielle de 2027, même si sa popularité grimpe.

Rien à voir donc, à l'entendre, avec un certain ancien ministre de l'Économie qui s'était lancé dans la course à l'Élysée en 2016, en prenant ses distances avec François Hollande.

"Celui qui pense pouvoir nous opposer avec Marine Le Pen n'est pas né", martèle Jordan Bardella, qui a annoncé récemment qu'il représenterait pour la deuxième fois consécutive son camp aux élections européennes. L'homme de 28 ans connaît le refrain. La question lui était déjà posée lorsqu'il briguait la présidence du parti à la flamme.

"Candidate naturelle"

Un an plus tard, le député européen fournit toujours la même réponse, en insistant sur la solidité de son binôme avec l'actuelle cheffe des députés du RN. "Nous avons une relation très forte", dit-il, soulignant au passage que la triple candidate à la présidentielle lui a "beaucoup donné".

PUBLICITÉ

"Je sais ce que je lui dois", affirme encore Jordan Bardella, avant d'assurer:

"Si elle décide d’être candidate à la présidentielle [...] je serai évidemment l’un de ses premiers soutiens et peut-être même le premier."

La veille, Marine Le Pen a néanmoins pris la peine de clarifier les rôles lors d'une interview sur TF1. A cette occasion, l'élue d'extrême droite s'est présentée comme la "candidate naturelle" de son camp. Pourrait-elle passer son tour au profit de son poulain? "A priori non, pour l'instant, tant que je n'en ai pas décidé autrement", a répondu la députée du Pas-de-Calais.

Pour l'instant, Marine Le Pen apparaît comme la tête de proue du RN dans les sondages. Selon celui réalisé par Elabe pour BFMTV la semaine dernière, elle est la meilleure candidate pour 2027 aux yeux de 59% des électeurs du RN et devance largement Jordan Bardella (31%).

Article original publié sur BFMTV.com