La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 309,34
    -84,41 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 071,38
    -102,76 (-0,73 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2130
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 925,60
    +724,82 (+2,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 021,13
    +10,52 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 248,40
    -6,75 (-0,16 %)
     

Présidentielle 2022: la stratégie de Pécresse pour s'imposer face à Bertrand et Macron

·2 min de lecture

La présidente de région veut faire de sa victoire dans une région très macroniste, l'Île-de-France, la martingale de la droite en 2022. Mais les sondages nationaux sont mauvais...

Une machine infernale lancée à toute vitesse sur l'Île-de-France. A moins d'un mois du premier tour des élections régionales, Valérie Pécresse fonce vers un second mandat de présidente de région, portée par de bons sondages et une organisation de campagne millimétrée, quasi-militaire. , qu'elle sillonne dans son bus de campagne à l'américaine, décoré d'une immense photo de la candidate, l'omniprésente présidente de région ne laisse aucun répit à ses adversaires. "Ceux qui pensaient qu'avec son bilan et les bons sondages, elle allait se contenter d'une campagne de basse intensité en sont pour leurs frais. Elle fait campagne à fond, avec le pied sur l'accélérateur", vante son entourage.

Cet acharnement paie dans les sondages où l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy fait figure d'intouchable: élue de justesse en 2015, elle dispose cette fois-ci d'une confortable avance avec 33% d'intentions de vote, loin devant le candidat du RN Jordan Bardella (16%), le macroniste Laurent Saint-Martin (15%) et la gauche francilienne divisée en trois candidatures qui se neutralisent (Bayou 11%, Pulvar 10%, Autain 10%), . Au second tour, quel que soit le scénario testé – union de la gauche, quadrangulaire, désistement d'En Marche – la présidente de région sortante est systématiquement donnée gagnante. De quoi servir de rampe de lancement pour la présidentielle?

Première ministrable?

Valérie Pécresse entretient encore le mystère sur ses intentions. Régulièrement testée dans les enquêtes nationales, elle n'a toujours pas fait acte de candidature. Même si toutes les décisions prises depuis 2017, de la création de son micro-parti "Libres!" à son départ des Républicains semblent converger vers cet objectif. Auprès de Challenges, elle fait un pas en direction d'une candidature: "Je suis à 100% concentrée sur la région. Mais ce que je veux pour l'Île-de-France, je le veux évidemment aussi pour le pays", explique-t-elle.

Lire aussi

Problème: toute puissante sur son territoire, l'ancienne chira[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi