Marchés français ouverture 1 h 24 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 257,25
    -76,27 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,1403
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    24 094,90
    -123,13 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 080,72
    -746,76 (-1,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 013,34
    -12,39 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Présidentielle 2022: le sondage douche froide pour Christiane Taubira

·2 min de lecture

SONDAGE EXCLUSIF - Même en cas d’union des socialistes et des écologistes derrière son nom, l’ancienne ministre de la Justice n’apparaît pas en mesure de se qualifier pour le second tour. A gauche, Jean-Luc Mélenchon reste l’option numéro un.

A quatre mois de l’élection présidentielle, Christiane Taubira met un pied dans l’arène. L’ancienne garde des Sceaux et annoncé une décision définitive pour mi-janvier. Un ballon d’essai alors que la gauche est en pleine déconfiture dans les sondages, réunissant à peine un quart des électeurs au premier tour du scrutin.

Notre enquête exclusive Harris Interactive a pourtant de quoi doucher les espoirs des partisans de l’ex-ministre de la Justice de François Hollande. Même en cas d’union de la gauche socialiste et écologiste derrière elle, elle ne recueillerait que 8% des intentions de vote, derrière le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon (11%) et loin du second tour du scrutin, qui opposerait Valérie Pécresse (17%) à Emmanuel Macron (25%).

"Si les électeurs de gauche lui reconnaissent une certaine hauteur de vue, elle ne parvient pas à convertir sa stature morale en dynamique politique", indique Jean-Daniel Lévy, directeur général délégué d’Harris Interactive. Pas de quoi décourager ses soutiens: "Ce n’est pas le moment opportun pour tester sa candidature car l’idée de l’union n’a pas fait son chemin", assure un militant du collectif Taubira 2022. Derrière le cas de Christiane Taubira, . Quel que soit le candidat testé, Yannick Jadot (9%), Christiane Taubira (8%) ou Anne Hidalgo (7%), aucun ne parvient à changer la donne au premier tour de l’élection présidentielle.

L’alternative est à droite

Pire, en cas d’union, l’espace politique de la gauche socialiste et écologique s’étiole au profit de Jean-Luc Mélenchon et d’Emmanuel Macron. Aucun des trois candidats testés ne parvient à réunir sur son nom les 12% d’intentions de vote recueillis de manière séparée au premier tour du scrutin. "Preuve que la mécanique électorale n’a rien d’une arithmétique", pointe Jean-Daniel Lévy. Crédité de 10 à 12% des intentions de vote, quelle que soit l’hypothèse "d’union" testée face à lui, le leader de La France insoumise demeure ainsi l’option numéro un à gauche. "Il [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles