La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 979,71
    -853,36 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Présidentielle 2022: en reflux, Eric Zemmour rattrapé par Marine Le Pen

·2 min de lecture

SONDAGE EXCLUSIF - Pour la deuxième semaine, le sulfureux polémiste régresse dans notre baromètre Harris Interactive. Sans que cela ne profite à ses adversaires.

A-t-il commis une erreur de timing? A trop repousser son annonce de candidature à la présidentielle, Eric Zemmour savait pourtant mieux que quiconque, en tant qu’ancien journaliste politique, qu’il risquait de voir sa dynamique s’essouffler. Il n’est pas parvenu à l’éviter. , l’éditorialiste reflue dans notre baromètre Harris Interactive. Au premier tour de l’élection présidentielle, il n’est plus crédité que de 16% à 17% des intentions de vote selon l’hypothèse retenue à droite, en recul de 2 points sur deux semaines. Pire, le polémiste voit Marine Le Pen le rattraper: dans quatre scénarios sur cinq, à l’exception d’une éventuelle investiture de par Les Républicains, la candidate du Rassemblement national fait jeu égal avec l’ancien journaliste du Figaro, à 16% ou 17%. Ce qui pourrait augurer d’un nouveau croisement des courbes. "Dans l’histoire récente, les candidats montés trop haut, trop tôt, et qui ont entamé une décrue, ne sont jamais parvenus à reprendre leur marche en avant, indique le directeur général délégué d’Harris Interactive, Jean-Daniel Lévy, qu’il s’agisse de Jean-Pierre Chevènement en 2002 ou de François Bayrou en 2007."

Semaine horribilis

La "bulle" Zemmour est-elle en train d’éclater? , le journaliste éprouve depuis début novembre un effritement dans les sondages. Sa baisse s’inscrit au terme d’une "semaine horribilis", qui a vu l’éditorialiste multiplier les déconvenues: . Et sa tournée européenne, censée marquer son institutionnalisation, et les sorties des maires de Londres et Genève, le déclarant persona non grata dans leur ville. Ultime vexation, après s’être longtemps montré élogieux à l’égard de l’éditorialiste, dont il est un fan inconditionnel, "Ce qui est frappant, c’est que le recul d’Eric Zemmour, comme sa progression à l’automne, s’articule autour de sa propre personne: Zemmour est victime de Zemmour", souligne Jean-Daniel Lévy.

Droite en berne

Dans le détail, le polémiste décroche particulièrement chez les électeurs de François[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles