La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,1416
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    36 563,78
    -1 558,09 (-4,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 001,89
    -23,84 (-2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Présidentielle 2022: Précresse officiellement candidate des Républicains

·2 min de lecture

Valérie Pécresse désignée candidate des Républicains avec 61 % des voix face à Eric Ciotti.

Valérie Pécresse pour l'investiture à l'élection présidentielle française de 2022, a annoncé le président de LR, Christian Jacob, lors d'une conférence de presse au terme du second tour du vote électronique des adhérents à jour de cotisation.

Les adhérents du parti à jour de cotisation (139.742 au total) étaient appelés à départager la présidente du conseil régional d'Ile-de-France et le député des Alpes-Maritimes lors d'un second tour de vote électronique, qui avait commencé vendredi à 08h00 (07h00 GMT) et s'est achevé samedi à 14h00 (13h00 GMT).

Valérie Pécresse a recueilli 61% des suffrages, Eric Ciotti 39%, a précisé Christian Jacob lors d'une conférence de presse au siège de LR en présence des deux finalistes.

"Les femmes qui jouent les seconds rôles, c'est terminé dans la France d'aujourd'hui"

L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, qui est âgée de 54 ans, des trois perdants du premier tour : Michel Barnier, Xavier Bertrand et Philippe Juvin.

Elle ambitionne de devenir la première femme présidente de la République en France, avec le redoutable défi de faire oublier la défaite de la droite et du centre au premier tour de la présidentielle de 2017 après le chaos de la campagne de François Fillon.

"Les femmes qui jouent les seconds rôles, c'est terminé dans la France d'aujourd'hui", avait-elle déclaré lors du lancement de sa campagne pour la primaire LR en juillet dernier.

Dans un livre d'entretiens "Et c'est cela qui changea tout", paru en 2019, Valérie Pécresse narre cet entretien avec Dominique de Villepin, alors secrétaire général de l'Elysée sous Jacques Chirac, qui ne lui prédisait aucun avenir en politique au motif qu'elle était "une femme normale".

(avec AFP et Reuters)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles